9 août 2017 / 06:42 / il y a 11 jours

Novo s'envole en Bourse malgré la pression sur les prix US

Le groupe danois Novo Nordisk, numéro un mondial des traitements du diabète, a fait état mercredi d'un bénéfice d'exploitation au deuxième trimestre supérieur aux prévisions, mais il a mis en garde contre une baisse de prix aux Etats-Unis, son principal marché, l'an prochain, en raison notamment des remises qu'il doit y consentir. /Photo d'archives/Liselotte Sabroe

COPENHAGUE (Reuters) - Le groupe danois Novo Nordisk, numéro un mondial des traitements du diabète, a fait état mercredi d'un bénéfice d'exploitation au deuxième trimestre supérieur aux prévisions, mais il a mis en garde contre une baisse de prix aux Etats-Unis l'an prochain, en raison notamment des remises qu'il doit y consentir.

Malgré cette anticipation d'une baisse des prix sur son principal marché, le titre Novo Nordisk bondit vers 10h00 GMT de 5,42% en Bourse affichant la plus forte hausse du Stoxx 600 et l'EuroFirst 300 alors que l'indice regroupant les valeurs pharmaceutiques européennes cédait de son côté 0,32%.

"Ce que le groupe a dit sur les prix n'est pas pire que les anticipations actuelles", estime le courtier Jefferies.

Novo Nordisk bénéficie depuis longtemps de l'accent mis par le laboratoire sur le diabète, une maladie en hausse dans le monde entier, mais aux Etats-Unis il fait face à une pression sur les prix dans un contexte d'appels de responsables politiques et d'acheteurs en faveur de rabais plus importants sur ses traitements.

"Bien que les négociations sur les formulaires aux États-Unis reflètent l'environnement compétitif difficile, nous sommes persuadés que nos objectifs de croissance financière à long terme sont réalisables", a déclaré le PDG Lars Fruergaard Jorgensen, cité dans un communiqué.

"Les prix moyens après déduction des remises devraient être inférieurs par rapport aux niveaux de 2017, surtout dans le segment de l'insuline de base", a-t-il ajouté sans plus de précisions.

Novo réalise l'essentiel de ses bénéfices avec le Victoza, un analogue du GLP-1 qui imite une hormone intestinale capable de stimuler la production et l'absorption de l'insuline.

Certains investisseurs redoutent que les prix de ces traitements subissent une pression identique à celle de l'insuline.

Le bénéfice opérationnel trimestriel du groupe est ressorti à 13,39 milliards de couronnes danoises (1,79 milliard d'euros), contre une prévision moyenne des analystes interrogés par Reuters de 12,67 milliards de couronnes.

Pour l'ensemble de 2017, Novo Nordisk a relevé ses prévisions et prévoit désormais une croissance de 1% à 3% de son chiffre d'affaires et une progression de 1% à 5% de son bénéfice d'exploitation, contre respectivement zéro à 3% et -1% à 3% auparavant. Ces prévisions s'entendent en monnaies locales.

Stine Jacobsen; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below