3 août 2017 / 14:05 / dans 4 mois

Shire évoque une scission de ses traitements TDAH, le titre monte

LONDRES (Reuters) - Shire a dit jeudi qu‘il étudiait ses options pour ses traitements des troubles déficit de l‘attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), y compris leur éventuelle introduction en Bourse, et a relevé sa prévision de bénéfices pour l‘exercice en cours.

Shire a dit jeudi qu'il étudiait ses options pour ses traitements des troubles déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), y compris leur éventuelle introduction en Bourse, et a relevé sa prévision de bénéfices pour l'exercice en cours. /Photo d'archives/REUTERS/Suzanne Plunkett

Le laboratoire pharmaceutique, qui a fait état d‘une hausse de 7% de ses ventes au deuxième trimestre, a dit qu‘il espérait finaliser la revue stratégique de ses activités de neurosciences d‘ici la fin de l‘année.

Son directeur général, Flemming Ornskov, a dit qu‘un “point d‘inflexion prometteur” avait été atteint pour les traitements des TADH de Shire, dont son médicament vedette Vyvanse, et ceux pour les maladies rares qui se développent bien et offrent un solide potentiel.

“La décision stratégique cruciale que nous devons prendre est de déterminer comment gérer au mieux et faire fonctionner ces deux activités en faisant en sorte qu‘elles bénéficient chacune d‘un niveau approprié d‘attention de la part du management, d‘investissement et de flexibilité stratégique”, a-t-il ajouté.

Le traitement des TADH le plus récent de Shire, Mydayis, a été approuvé par les autorités sanitaires américaines en juin et sa commercialisation devrait débuter en septembre.

Le laboratoire a aussi souligné que l‘acquisition de l‘américain Baxalta, spécialiste du traitement de l‘hémophilie, avait renforcé sa position dominante dans les maladies rares.

Des analystes de Jefferies ont rappelé qu‘une scission des traitements des TADH avait été évoquée à de nombreuses reprises mais qu‘elle apparaissait désormais justifiée sachant que l‘acquisition de Baxalta a renforcé le positionnement de Shire sur les maladies rares et que Mydayis permettra de prolonger le cycle de vie du portefeuille TADH au-delà de l‘expiration du brevet du Vyvanse en 2023-2024.

Shire, dont le siège est basé à Dublin mais qui réalise l‘essentiel de ses ventes aux Etats-Unis, a réalisé un chiffre d‘affaires de 3,75 milliards de dollars (3,17 milliards d‘euros) au deuxième trimestre et un bénéfice de 3,73 dollars par ADS (American depositary shares), en hausse de 11% et supérieur aux attentes des analystes qui étaient de 3,60 dollars.

Le laboratoire a relevé de 10 cents le point médian de sa prévision de BPA pour l‘ensemble de l‘année à 15 dollars, au vu des performances réalisées au premier semestre et de réductions de coûts plus importantes que prévu liées à l‘achat de Baxalta.

Vers 13h15 GMT, l‘action Shire prend près de 3% à la Bourse de Londres, en tête des hausses de l‘indice sectoriel européen qui avance de 0,29%.

Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below