3 août 2017 / 07:39 / il y a 18 jours

Bic protège sa marge d'exploitation, le marché apprécie

Le groupe Bic a annoncé jeudi qu'il ajustait ses investissements afin de préserver sa rentabilité cette année, une nouvelle saluée en Bourse alors que le groupe a dans le même temps, mais sans surprise, abaissé son objectif de croissance organique. /Photo prise le 12 mai 2017/Leonhard Foeger

PARIS (Reuters) - Le groupe Bic a annoncé jeudi qu'il ajustait ses investissements afin de préserver sa rentabilité cette année, une nouvelle saluée en Bourse alors que le groupe a dans le même temps, mais sans surprise, abaissé son objectif de croissance organique.

Le fabricant de stylos, briquets et rasoirs jetables, après une activité quasi stable au premier semestre, prévoit désormais une croissance organique de son chiffre d’affaires comprise entre 3% et 4% sur l'ensemble de cette année, expliquant qu'il tient ainsi compte de marchés qui resteront volatils au second semestre et de signes récents de baisse de la consommation au Brésil.

En avril, Bic avait dit tabler sur une croissance organique 2017 d'environ 5%, un objectif que des analystes avaient alors jugé difficile à tenir.

Dans ce contexte, le groupe ajuste ses investissements de soutien à la marque pour limiter leur impact sur sa marge, qui devrait ainsi être moins dégradée que prévu.

"En conséquence, nous prévoyons un recul de la marge d’exploitation normalisée 2017 inférieur aux 100 points de base initialement prévus", fait savoir Bic dans un communiqué.

L'action Bic a pris la tête de l'indice SBF 120 dans les premiers échanges à la Bourse de Paris après cette nouvelle, avec un gain de près de 6% à 09h25. Le titre accuse toutefois encore un repli de près de 19% depuis le début de l'année.

L'activité soutenue au deuxième trimestre a permis au groupe d'afficher un chiffre d'affaires semestriel stable (+0,3%) à changes et périmètre constants, à 1,063 milliard d'euros (+3,0% en données publiées).

"Dans la papeterie, portées par le lancement de nouveaux produits, les premières ventes de rentrée scolaire aux distributeurs ont été bonnes", indique Bic dans son communiqué.

"Les briquets ont continué à bien performer en Europe et les ventes aux distributeurs ont rebondi aux Etats-Unis. Dans les rasoirs, le chiffre d’affaires a bénéficié d’une solide performance en Europe et dans les marchés en croissance mais a baissé en Amérique du Nord dans un environnement toujours très concurrentiel, reflétant une catégorie déstabilisée aux États-Unis."

Le résultat d'exploitation avant éléments exceptionnels, à 219,4 millions d’euros, fait ressortir une marge d’exploitation de 20,6% au premier semestre, contre 21,6% un an plus tôt. Le résultat net part du groupe est en baisse de 7,5% sur la période, à 129,6 millions d'euros.

Dominique Rodriguez, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below