1 août 2017 / 14:29 / il y a 4 mois

Etats-Unis: Cinquième mois de baisse pour le marché auto en juillet

DETROIT (Reuters) - Les trois principaux constructeurs automobiles américains ont annoncé mardi des ventes en net recul pour le mois de juillet, la baisse intentionnelle de leurs ventes aux loueurs n‘étant pas compensée par une reprise de la demande des particuliers.

Les trois principaux constructeurs automobiles américains ont annoncé mardi des ventes en net recul pour le mois de juillet, la baisse intentionnelle de leurs ventes aux loueurs n'étant pas compensée par une reprise de la demande des particuliers. /Photo d'archives/REUTERS/Lucy Nicholson

Juillet devrait ainsi marquer un cinquième mois consécutif de recul du marché automobile américain, en partie seulement à cause de la baisse des ventes aux loueurs.

En juillet 2016, les ventes avaient atteint le niveau élevé de 17,9 millions de véhicules en rythme annualisé. General Motors estime que ce rythme est tombé à 16,9 millions de véhicules un an plus tard.

Sur l‘ensemble de 2016, le marché automobile américain avait atteint un record avec 17,55 millions de véhicules légers vendus. Le consultant spécialisé LMC pense désormais qu‘on ne dépassera pas les 17 millions en 2017.

GM, le premier constructeur américain, a vu ses ventes chuter de 15,4% le mois dernier par rapport à juillet 2016, à 226.107 unités, et son dauphin Ford a fait état d‘une baisse de 7,5% à, à 100.212 véhicules.

Fiat Chrysler Automobiles a annoncé une baisse de 10% de ses ventes à 161.477 unités, sous l‘effet là encore de moindres ventes aux loueurs.

A Wall Street, GM trébuche de 3,56% et Ford de 2,54% vers 16h45 GMT.

GM a dit avoir réduit ses ventes de flottes aux loueurs de 80% par rapport à juillet 2016, à un peu plus de 2.700 véhicules, tout en augmentant de 40% ses ventes de flottes aux entreprises, à 17.300 unités.

Ford de son côté a dit avoir réduit ses ventes de flottes de plus de 26%.

Les constructeurs cherchent délibérément à restreindre leurs ventes de flottes destinées à la location, qui génèrent des marges nettement inférieures à celles des véhicules pour particuliers ou même pour flottes d‘entreprises.

GM a précisé que ses stocks d‘invendus représentaient fin juillet 104 jours de ventes, contre 105 fin juin, encore loin de l‘objectif de 70 jours qu‘il s‘est fixé pour la fin de l‘année.

Ford est lui parvenu à ramener ce délai de 79 à 77 jours.

Les “Big Three” de Detroit ont récemment averti que leurs bénéfices du deuxième semestre seraient inférieurs à ceux des six premiers mois de l‘année en raison des pressions sur les prix et d‘une baisse de leur production en Amérique du Nord.

A titre d‘exemple, l‘usine Hamstramck de GM à Detroit a produit moins de 35.000 voitures au premier semestre, 32% de moins qu‘en janvier-juin 2016, selon des sources de fournisseurs.

Des quatre principaux constructeurs japonais, seul Toyota a annoncé une hausse de ses ventes sur un an, de 3,6% à 222.057 unités - seulement 4.000 de moins que GM. Honda a vu les siennes reculer de 1% à 150.980 et pour Nissan la baisse a été de 3,2%, à 128,295 voitures.

Du côté des constructeurs européens, Volkswagen a annoncé une baisse de 5,8% de ses ventes, à 27.091 unités, mais Audi a fait état d‘une hausse de 2,5% à 18.364.

Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below