1 août 2017 / 08:04 / dans 4 mois

Les actions européennes hésitent, l'euro à plus de 1,18 dollar

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent sur une note hésitante en début de séance mardi, partagées entre les résultats solides de plusieurs poids lourds de la cote et les risques liés à la vigueur continue de l‘euro, qui risque de peser sur les chiffres d‘affaires à l‘export.

Les principales Bourses européennes évoluent sur une note hésitante en début de séance mardi. À Paris, le CAC 40 gagne 0,04% à 07h30 GMT tandis qu'à Francfort, le Dax abandonne 0,11% et qu'à Londres, le FTSE avance de 0,45%. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

À Paris, le CAC 40 gagne 0,04% à 5.095,57 points à 07h30 GMT tandis qu‘à Francfort, le Dax abandonne 0,11% et qu‘à Londres, le FTSE avance de 0,45%.

L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,12%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,1% et le Stoxx 600 de 0,11%.

Le Stoxx sectoriel du pétrole et du gaz (+0,74%) affiche la meilleure performance sectorielle, profitant à la fois de la bonne tenue des cours du brut et du bon accueil réservé aux investisseurs aux résultats trimestriels du britannique BP (+2,37%), qui a battu le consensus.

A la baisse, le secteur des matières premières abandonne 0,48%.

Parmi les sociétés cotées qui ont publié leurs résultats avant l‘ouverture, le constructeur britannique de moteurs d‘avions Rolls Royce s‘adjuge 6,59% et le chimiste néerlandais DSM 3,64%.

A la baisse, le spécialiste néerlandais de l‘optique Grandvision chute de 7,6% et le cimentier allemand HeidelbergCement abandonne 0,93% après des trimestriels inférieurs aux attentes.

Dans le sillage d‘HeidelbergCement, LafargeHolcim cède 1,16%, la plus forte baisse du CAC.

La séance sera également animée par les résultats définitifs des enquêtes PMI en Europe et par la toute première estimation de la croissance dans la zone euro au deuxième trimestre.

Aux Etats-Unis, les investisseurs surveilleront les chiffres des revenus et des dépenses des ménages, qui incluent l‘indice des prix PCE, très suivi par la Réserve fédérale, ainsi que l‘indice ISM manufacturier.

Sur le marché des changes, l‘euro cède un peu de terrain face au dollar à 1,1815 après avoir touché en tout début de séance en Asie son plus haut niveau depuis deux ans et demi à 1,1846.

Le dollar, affecté entre autres par les turbulences politiques à Washington après le limogeage surprise du directeur de la communication de la Maison blanche, Anthony Scaramucci, a parallèlement touché un plus bas de six semaines face au yen.

Du côté des emprunts d‘Etat, le rendement à deux ans allemand est proche de son plus bas niveau depuis un mois et demi, autour de -0,675%, avant une adjudication de quatre milliards d‘euros.

Marc Angrand, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below