28 juillet 2017 / 11:25 / il y a 23 jours

Les Bourses en Europe dans le rouge à mi-séance, Renault recule

Les Bourses européennes évoluent en baisse vendredi à mi-séance. Vers 11h05 GMT, le CAC 40 perd 1,07%, le Dax cède 0,52% et le FTSE recule de 0,62%. /Photo prise le 27 juillet 2017/REUTERS

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en baisse vendredi à mi-séance, les investisseurs prenant leurs bénéfices et digérant les résultats d'entreprises dont ceux de Renault, mal accueillis.

Les mauvais résultats d'Amazon, publiés jeudi, continuent de pénaliser le secteur technologique et pèsent sur les futures de Wall Street, qui signalent une ouverture en baisse de 0,14% pour le Dow Jones et de 0,8% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 perd 1,07% (55,28 points) à 5.131,67 points vers 11h05 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,52% et à Londres, le FTSE recule de 0,62%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perd 0,8%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,73% et le Stoxx 600 0,88%.

En Europe, la lanterne rouge du Stoxx 600 est pour le groupe Renault (-5,74%). Le constructeur automobile a publié vendredi des résultats records au premier semestre, mais ses chiffres sont éclipsés par un prix-mix particulièrement négatif sur la période.

Le secteur européen de l'automobile perd le plus à la mi-temps (-1,42%).

La forte chute des bénéfices d'Amazon au deuxième trimestre pèse sur le compartiment de la technologie (-1,42%).

Deuxième plus important recul du FTSEurofirst, Essilor cède 3,99% après avoir abaissé sa prévision de croissance pour 2017 au vu notamment d'un marché latino-américain plus difficile que prévu au premier semestre.

UBS perd 2,59%, la banque suisse s'étant montrée prudente sur ses perspectives 2017 après avoir fait état de résultats trimestriels jugés décevants bien que meilleurs qu'attendu par le consensus des analystes.

Unique valeur en hausse à la Bourse de Francfort et deuxième progression du Stoxx 600, Adidas gagne 7,97% à un niveau record, porté par l'annonce faite la veille par l'équipementier sportif allemand qu'il relevait ses objectifs 2017.

"Les résultats d'Amazon et la vigueur de l'euro pèsent sur les marchés mais pas seulement. Nous sommes également à la fin du mois de juillet, une période où les traders aiment prendre des bénéfices", souligne Markus Huber, trader chez City of London Markets.

Sur le front macroéconomique, les investisseurs attendent une première estimation de la croissance du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au deuxième trimestre (12h30 GMT). Les économistes prévoient une hausse de 2,6% pour la croissance américaine, contre 1,4% au premier trimestre.

En France, les premiers résultats de l'Insee montrent que la croissance de l'économie a atteint 0,5% au deuxième trimestre, portée la demande intérieure et un retour à une contribution positive du commerce extérieur grâce aux exportations.

Dans la zone euro, le sentiment économique a connu une hausse inattendue en juillet pour atteindre un nouveau pic de 10 ans, l'optimisme progressant surtout dans le secteur des services, montre l'enquête mensuelle de la Commission européenne publiée vendredi.

Aux changes, l'euro progresse de 0,3% à 1,171 dollar. La devise américaine perd 0,15% face à un panier de devises de référence.

Le franc suisse continue de reculer face à l'euro (-0,8%) et au dollar (-0,5%) sur des anticipations du maintien par la Banque nationale suisse (BNS) d'une politique monétaire accommodante.

Les cours du brut évoluent en hausse, à des plus hauts de deux mois.

Laetitia Volga, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below