28 juillet 2017 / 07:50 / il y a 4 mois

Les Bourses en Europe baissent, Renault recule

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en baisse vendredi à l‘ouverture dans le sillage des marchés asiatiques, les investisseurs réagissant à une série de résultats trimestriels, dont ceux de Renault, jugés sévèrement puisque l‘action recule de plus de 6%.

Les Bourses européennes évoluent en baisse vendredi à l'ouverture. Vers 09h30 GMT, le CAC 40 perd 1,1%, le Dax perd 0,6% et le FTSE recule de 0,35%. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier

La séance est aussi animée par les résultats de nombreuses banques européennes. Dans la journée, on attend une première estimation de la croissance du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au deuxième trimestre (12h30 GMT).

S‘agissant de la France, la première estimation de la croissance économique sur les trois mois à fin juin est de 0,5%, une évolution conforme aux attentes et un rythme inchangé depuis neuf mois.

À Paris, l‘indice CAC 40 perd 1,1% à 5.131,62 points vers 09h30 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,6% et à Londres, le FTSE recule de 0,35%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,73%, le FTSEurofirst 300 0,72% et le Stoxx 600 0,83%.

Renault perd 6,3% dans les premiers échanges, la plus forte baisse du CAC 40 et de l‘Eurofirst 300. Le groupe a pourtant publié vendredi des résultats record au premier semestre grâce aux ventes et aux réductions de coûts de la marque au losange mais certains analystes s‘attendaient à mieux et ont relevé des failles dans les données publiées par le constructeur.

La plus forte hausse du Stoxx 600 est pour Adidas qui prend plus de 7% après avoir relevé jeudi ses objectifs 2017 parallèlement à l‘annonce d‘une hausse de 18% de son bénéfice d‘exploitation au deuxième trimestre grâce à une progression de ses marges brutes.

A la baisse, L‘Oréal cède plus de 2% malgré la publication jeudi des résultats semestriels en hausse grâce aux performances de ses produits de luxe, qui ont permis de compenser la dégradation de la rentabilité de ses autres divisions.

Parmi les banques européennes qui ont publié leurs résultats, UBS est sanctionnée avec un recul de 3,3%. La banque suisse a pourtant fait état vendredi d‘un bénéfice net du deuxième trimestre supérieur aux attentes, grâce notamment à une baisse des provisions pour litiges et à des mises en conformité avec la réglementation.

La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,6% avec un recul du secteur technologique, comme la veille sur le Nasdaq.

L‘actualité politique a également pesé sur le marché avec l‘annonce de la démission de la ministre de la Défense du Japon, Tomomi Inada, après une série de faux-pas ayant contribué à faire plonger la popularité du Premier ministre Shinzo Abe.

L‘indice MSCI regroupant les valeurs d‘Asie et du Pacifique (hors Japon) recule de 1,1%

La Bourse de New York a fini jeudi sur une note mitigée, coincée entre le bon accueil réservé à des résultats de certains poids lourds de la cote, tels Facebook ou Verizon, et le recul des valeurs liées aux transports dans le sillage d‘UPS et du compartiment technologique dans son ensemble.

Les doutes sur les capacités de Donald Trump à faire passer ses réformes reviennent sur le devant de la scène avec le rejet par le Sénat américain d‘un texte prévoyant une abrogation réduite de la loi sur l‘assurance-maladie dite “Obamacare”.

Le dollar se stabilise face à un panier de devises de référence, tout comme les cours du pétrole.

Patrick Vignal, édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below