26 juillet 2017 / 17:16 / dans 4 mois

Tarkett en perte de 98 millions d'euros au 1er semestre après sa provision pour cartel

PARIS (Reuters) - Tarkett a subi une perte nette de 98 millions d‘euros au titre du premier semestre du fait de la provision de 150 millions d‘euros que le groupe a dû inscrire en raison d‘une procédure pour cartel.

Cette provision, annoncée le 20 juillet par le spécialiste des revêtements de sols, est liée à une enquête de l‘Autorité française de la concurrence à l‘encontre de plusieurs fabricants de revêtements de sols.

“Nous estimons aujourd‘hui que, malgré son importance, cette provision non récurrente ne remet pas du tout en cause ni l‘engagement de long terme de notre plan stratégique 2020 ni nos engagements financiers (covenants) à court terme”, a souligné mercredi le président du directoire du groupe, Michel Giannuzzi, lors d‘une conférence de presse téléphonique.

La stratégie d‘acquisitions ciblées de Tarkett n‘est pas non plus remise en cause, a-t-il ajouté: “Tarkett a les moyens financiers de continuer cette stratégie et continue activement à chercher des cibles d‘acquisitions qui sont créatrices de valeur pour nos clients et nos actionnaires.”

Michel Giannuzzi a indiqué que Tarkett avait signé mardi un procès verbal de transaction avec les services d‘instruction de l‘Autorité de la concurrence et attendait donc une décision définitive dans les mois qui viennent.

“Cette transaction et le montant définitif de la sanction encourue seront soumis à la décision finale du collège de l‘Autorité de la concurrence, qui se prononcera dans un délai plus ou moins proche”, a-t-il dit.

Le groupe a insisté sur la solidité de son bilan, avec un endettement net réduit de 137 millions d‘euros fin juin 2017 par rapport à fin juin 2016, ce qui lui a permis d‘améliorer son ratio d’endettement à 1,3 fois l’Ebitda ajusté des douze derniers mois (contre 1,8 fois à fin juin 2016).

Au premier semestre, l’Ebitda ajusté de Tarkett, à 160 millions d‘euros, est ressorti en progression de 5,9% et la marge d‘Ebitda est restée stable à 11,8%.

Le groupe a vu son chiffre d‘affaires semestriel croître de 5,1% à 1,364 milliard d‘euros (+3% en organique), soutenu par un impact de changes positif de 2,0% avec l’appréciation du dollar et du rouble qui a compensé le repli de la livre sterling.

Pour le second semestre, Tarkett table sur une poursuite des tendances favorables observées en première partie d‘année sur tous ses segments d‘activité.

Pour l‘exercice 2017, le groupe relève cependant l’impact négatif de la hausse des prix de ses matières premières sur son Ebitda ajusté, qu‘il voit désormais entre 25 millions et 35 millions d‘euros, contre 10 à 20 millions estimés précédemment.

Dominique Rodriguez, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below