26 juillet 2017 / 06:01 / dans 5 mois

Seb chute en Bourse, déception sur les marges

PARIS (Reuters) - Les investisseurs ont sanctionné Seb en Bourse mercredi après la publication de ses résultats du premier semestre, des analystes jugeant les marges du groupe de petit électroménager en deçà des attentes.

Les ventes de Seb ont atteint 2,941 milliards d‘euros pour les six premiers mois de l‘année 2017, une progression de 10,1% à périmètre constant et de 35,9% à parités courantes.

Le résultat opérationnel d‘activité de 213 millions d‘euros progresse de 24,1% à parités courantes et de 27,4% à périmètre constant après un impact exceptionnel du prix d’acquisition du groupe allemand WMF (-17 millions).

“Seb publie ce matin des résultats qui font ressortir une croissance encore dynamique au T2, mais un taux de marge un peu plus faible”, estime dans une note le courtier CM-CIC, notant que le titre, qui affichait avant l‘ouverture une hausse de 22% depuis le début de l‘année et huit milliards d‘euros de capitalisation boursière, était devenu “un peu trop cher”.

A 11h07, le titre cédait 3,08% à 152,6 euros, accusant ainsi la plus forte baisse du SBF 120, en hausse de 0,54%.

Lors de la présentation de ses résultats, Seb s‘est dit confiant dans sa capacité à intégrer WMF, n°1 mondial des machines à café professionnelles acquis en décembre dernier, et a chiffré ses objectifs 2017 au terme d‘un premier semestre qu‘il a pour sa part jugé “de très bonne qualité”.

Alors que Seb disait en avril viser un double objectif de croissance de ses ventes et de son résultat opérationnel d‘activité, il affiche désormais des objectifs plus précis.

“Le groupe vise ainsi une croissance organique de ses ventes supérieure à 7% et, sur la base des parités monétaires actuelles, une progression de ses ventes publiées supérieure à 30%”, a déclaré dans un communiqué son PDG.

“Dans ces conditions, le résultat opérationnel d‘activité avant impacts non récurrents de l‘allocation du prix d’acquisition de WMF devrait croître d’au moins 30%”, a encore précisé Thierry de La Tour d‘Artaise.

Le groupe français a par ailleurs confirmé que la consolidation de WMF devrait être relutive de plus de 20% avant impact de l’allocation du prix d’acquisition sur le bénéfice net par action dès 2017.

Julien Ponthus et Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below