25 juillet 2017 / 12:29 / dans 2 mois

Mizuho choisit à son tour Francfort pour l'après-Brexit

Le japonais Mizuho Financial Group va établir une filiale à Francfort, emboîtant le pas à d'autres groupes financiers nippons qui ont fait de la ville allemande leur base d'implantation en Europe continentale dans la perspective de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne (UE). /Photo d'archives/REUTERS/Yuya Shino

TOKYO (Reuters) - Le japonais Mizuho Financial Group va établir une filiale à Francfort, emboîtant le pas à d‘autres groupes financiers nippons qui ont fait de la ville allemande leur base d‘implantation en Europe continentale dans la perspective de la sortie de la Grande-Bretagne de l‘Union européenne (UE).

La décision a été prise dans le cadre de l‘évaluation par la banque de l‘impact probable du Brexit et la nouvelle filiale de Mizuho aura un “rôle directeur dans les opérations de marchés dans les pays de l‘UE”, a dit la banque dans un communiqué daté de lundi.

Les grandes banques internationales cherchent à implanter des filiales dans l‘UE pour pouvoir continuer de bénéficier du passeport européen, qui leur permet d‘offrir leurs services dans l‘ensemble des pays de la zone depuis l‘un des pays membres, après le Brexit prévu en mars 2019.

Nomura, Daiwa Securities et Sumitomo Mitsui Financial Group, de même que les banques d‘investissement américaines Morgan Stanley et Citigroup, ont déjà annoncé leur intention de faire de Francfort leur base d‘implantation européenne post-Brexit.

Sam Nussey, Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below