24 juillet 2017 / 18:38 / dans 5 mois

Canal+ veut s'allier à Telecom Italia dans les contenus

PARIS (Reuters) - Le groupe de télévision payante Canal+, filiale de Vivendi, a proposé à l‘opérateur Telecom Italia de créer une société commune en vue d‘acquérir des droits audiovisuels et de produire des films et des séries, a-t-on appris lundi de source proche du dossier.

Le groupe de télévision payante Canal+, filiale de Vivendi, propose à l'opérateur Telecom Italia de créer une société commune en vue d'acquérir des droits audiovisuels et de produire des films et des séries. /Photo prise le 16 mai 2017/REUTERS/Eric Gaillard

Sous la houlette de Vincent Bolloré, Vivendi - principal actionnaire de Telecom Italia - s‘est donné pour ambition de devenir un groupe international de contenus avec un fort ancrage en Europe du Sud où le groupe détient des participations dans l‘opérateur télécoms historique et le diffuseur Mediaset.

Vivendi a toutefois connu plusieurs revers en Italie où le groupe se heurte à l‘opposition de la famille Berlusconi, principal actionnaire de Mediaset, et fait l‘objet de procédures des régulateurs locaux.

“Cette société commune doit permettre à Telecom Italia de développer rapidement une offre de télévision payante différenciante par les contenus en Italie”, a précisé la source.

Canal+ détiendrait une participation minoritaire dans cette coentreprise qui aura notamment pour objectif de développer des contenus exclusifs ciblant l‘Italie et à vocation internationale, a-t-on précisé de même source.

Cette nouvelle offre de télévision payante, qui a vocation à être développée rapidement, devrait proposer à la fois des contenus linéaires et des services de rattrapage et de vidéo à la demande.

Dans le cadre du projet baptisé “Canale +”, l‘opérateur italien pourra s‘appuyer sur l‘expertise de Canal +, numéro un de la télévision payante en France et propriétaire du producteur-distributeur StudioCanal.

Cette nouvelle alliance s‘inscrit dans un contexte global de convergence entre acteurs des médias et des télécoms face à l‘émergence de nouveaux concurrents mondiaux puissants comme Netflix et à l‘inflation du coût d‘acquisition des programmes les plus attractifs.

Une offre de contenus exclusifs pourrait aider Telecom Italia à retenir les abonnés à ses offres haut et très haut débit face à l‘intensification de la compétition qui s‘annonce sur le marché italien avec l‘arrivée de Free (Iliad) prévue pour la fin d‘année ou le début de l‘année prochaine.

En France, Canal+, qui tente d‘enrayer les départs de ses clients, a conclu des partenariats avec les opérateurs télécoms Orange et Free pour distribuer ses chaînes et élargir son parc d‘abonnés.

Gwénaëlle Barzic, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below