24 juillet 2017 / 11:38 / il y a 2 mois

Opep et non-Opep prêts à prolonger les baisses de production

Les pays signataires de l'accord de réduction de la production de pétrole sont favorables à une prolongation au-delà de mars 2018 si nécessaire, a déclaré lundi le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih (1er à gauche), à Saint-Pétersbourg où il assistait à une réunion du comité de suivi de l'accord. /Photo prise le 24 juillet 2017/REUTERS/Anton Vaganov

SAINT-PETERSBOURG, Russie (Reuters) - Les pays signataires de l‘accord de réduction de la production de pétrole sont favorables à une prolongation au-delà de mars 2018 si nécessaire, a déclaré lundi le ministre saoudien de l‘Energie, Khalid al-Falih, à Saint-Pétersbourg où il assistait à une réunion du comité de suivi de l‘accord.

Son homologue russe Alexandre Novak a précisé que le comité Opep/non-Opep avait recommandé de prolonger l‘accord au-delà de son terme si cela est justifié pour rééquilibrer le marché mondial.

Le Nigeria, actuellement exempté de l‘accord, a convenu avec le comité de réduire lui aussi sa production une fois que celle-ci aura atteint le niveau de 1,8 million de barils par jour.

Quand les baisses de production ne seront plus nécessaires, les pays producteurs assureront une sortie en douceur de l‘accord afin de ne pas créer de choc sur le marché, a aussi dit Khalid al-Falih.

Dmitry Zhdannikov, Katya Golubkova et Rania El Gamal,; Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below