21 juillet 2017 / 13:17 / dans 2 mois

La collecte du Livret A ralentit encore mais reste positive

Le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) ont enregistré en juin une collecte nette positive pour le septième mois consécutif, à hauteur de 1,06 milliard d'euros, selon les données publiées vendredi par la Caisse des dépôts. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) ont enregistré en juin une collecte nette positive pour le septième mois consécutif, à hauteur de 1,06 milliard d‘euros, selon les données publiées vendredi par la Caisse des dépôts.

Même si les dépôts ont une nouvelle fois dépassé les retraits le mois dernier, la collecte nette de ces deux livrets a ralenti pour le troisième mois consécutif, se réduisant d‘un tiers par rapport à la collecte de 1,57 milliard du mois de mai.

Sur l‘ensemble du premier semestre, la collecte cumulée du Livret A et du LDDS a atteint 11,28 milliards d‘euros.

L‘encours total de ces deux produits d‘épargne défiscalisée, avec les intérêts capitalisés, a atteint 372,2 milliards d‘euros en juin (269,0 milliards pour le Livret A et 103,2 milliards pour le LDDS), après 371,1 milliards en mai.

Il s‘élevait à 357,9 milliards d‘euros en juin 2016 et à 360,9 milliards en fin d‘année dernière.

Le gouvernement a décidé la semaine dernière de maintenir à compter du 1er août le taux d‘intérêt du Livret A et du LDDS à 0,75%, qui reste donc à son plus bas historique - un niveau atteint en août 2015.

Le Livret A reste privilégié par les épargnants par rapport à d‘autres produits financiers moins liquides et faisant l‘objet d‘une taxation mais les ménages ont également accumulé ces derniers mois des sommes importantes sur leurs comptes courants.

Ils sont moins attirés par l‘assurance vie, sur fond d‘interrogations persistantes sur la mise en oeuvre précise des projets de l‘exécutif en termes de fiscalité du capital.

Le premier semestre est traditionnellement porteur pour le Livret A, le second étant généralement moins favorable avec les dépenses liées aux vacances puis à la rentrée et le versement du solde de l‘impôt sur le revenu pour les contribuables s‘en acquittant par acomptes provisionnels.

Myriam Rivet, édité par Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below