21 juillet 2017 / 12:37 / il y a un mois

Les Bourses reculent tandis que l'euro grimpe encore

Les Bourses européennes creusent leurs pertes vendredi à mi-séance tandis que l'euro continue de grimper, toujours porté par les annonces de la Banque centrale européenne (BCE), qui a maintenu jeudi sa politique monétaire accommodante tout en entrouvrant la porte à une discussion à l'automne sur une réduction du montant de ses rachats d'actifs. À Paris, le CAC 40 recule de 0,65% vers 11h10 GMT. A Francfort, le Dax perd 0,73% et à Londres, le FTSE abandonne 0,09%. /Photo d'archives/Stefan Wermuth

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes creusent leurs pertes vendredi à mi-séance tandis que l'euro continue de grimper, toujours porté par les annonces de la Banque centrale européenne (BCE), qui a maintenu jeudi sa politique monétaire accommodante tout en entrouvrant la porte à une discussion à l'automne sur une réduction du montant de ses rachats d'actifs.

Les contrats à terme sur les indices de Wall Street signalent une ouverture en légère baisse pour une séance qui devrait être dominée par les résultats trimestriels d'entreprises an l'absence d'indicateur majeur à l'agenda.

À Paris, le CAC 40 recule de 0,65% (33,8 points) à 5 165,42 points vers 11h10 GMT. A Francfort, le Dax perd 0,73% et à Londres, le FTSE abandonne 0,09%

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,58%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et le Stoxx 600 perdent chacun 0,39%.

Les responsables de la BCE considèrent qu'octobre est la date la plus vraisemblable pour prendre une décision sur l'avenir du programme de rachat d'actifs de l'institut d'émission, a-t-on appris vendredi auprès de sources au fait du dossier.

Cette annonce a fait reculer les rendements des emprunts d'Etat allemand et français à 10 ans, qui perdent de 3 à 4 points de base.

Sur le marché des changes, l'euro se raffermit face au dollar (+0,13%), à un pic de deux ans, ce qui pèse sur les actions de la zone euro.

Aux valeurs, Valeo recule de 5,03%, en queue du CAC 40, au lendemain de la publication de résultats semestriels diversement accueillis par les analystes.

L'équipementier automobile entraîne dans sa suite PSA (-2,89%) et Renault (-2,03%). L'indice sectoriel de l'automobile enregistre la plus mauvaise performance en Europe (-1,74%).

La plus forte baisse du SBF 120 est pour Sartorius Stedium (-7,76%) dont les résultats du premier semestre ont été inférieurs aux attentes, selon plusieurs analystes.

Tarkett abandonne 6,71% après avoir annoncé qu'il accuserait une perte nette en 2017 en raison d'une provision de 150 millions d'euros liée à une enquête en France de l'Autorité de la concurrence menée depuis 2013 à l'encontre de plusieurs fabricants de revêtements de sols.

A Londres, Vodafone prend 1,09% grâce à une hausse de son chiffre d'affaires plus forte que prévu au premier trimestre.

Le compartiment européen des télécoms s'adjuge la plus importante hausse (+0,39%.

Le groupe d'ingénierie finlandais Metso chute de 7,15%, plus forte baisse du Stoxx, après des résultats et des nouvelles commandes au deuxième trimestre inférieurs aux attentes.

Les cours de pétrole reculent d'autour de 1%, toujours pénalisés par des craintes concernant la surabondance de l'offre mondiale.

Laetitia Volga, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below