19 juillet 2017 / 11:23 / il y a un mois

Les Bourses européennes calmes en attendant la BCE

Les Bourses européennes évoluent en légère hausse mercredi à mi-séance. Le CAC 40 prend 0,09% vers 11h10 GMT, le FTSE avance de 0,08%. Le Dax est sans changement (+0,01%). /Photo d'archives/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en légère hausse mercredi à mi-séance, les investisseurs portant leur attention sur les résultats d'entreprises à la veille d'une réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

À Paris, le CAC 40 prend 0,09% (4,57 points) à 5.177,84 points vers 11h10 GMT et à Londres, le FTSE avance de 0,08%. À Francfort, le Dax est sans changement (+0,01%).

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,24%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,1% et le Stoxx 600 0,28%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street à l'équilibre.

Aux valeurs, Carrefour enregistre la plus mauvaise performance du CAC 40 (-2,45%) alors que sa filiale brésilienne s'apprête à signer la plus importante introduction en Bourse au Brésil en quatre ans en faisant son entrée sur le marché de Sao Paulo dans le bas de sa fourchette de prix indicative.

L'éditeur de jeux Ubisoft profite de ses bons résultats trimestriels pour gagner 7,62%, la plus forte progression du SBF 120 et la deuxième du Stoxx. Le groupe a annoncé mardi des ventes en forte hausse (+45,2%) et confirmé ses objectifs financiers annuels.

A l'inverse, Gecina cède -2,7% au lendemain d'une augmentation de capital dont Invest Securities note qu'elle se fait à un prix fortement décoté.

ASML Holdings grimpe de 4,2%, à un pic historique, après avoir annoncé un chiffre d'affaires du deuxième trimestre supérieur à ses propres estimations grâce à une forte demande des fabricants de puces mémoire.

Le titre contribue à la hausse de l'indice sectoriel des technologiques 1,54%, la plus importante en Europe, et entraîne dans son sillage STMicroelectronics à Paris (+2,27%).

Du côté des fusions et acquisitions, le conglomérat britannique Reckitt Benckiser prend 1,38% après l'annonce du rachat de son pôle alimentaire par l'américain McCormick pour 4,2 milliards de dollars (3,64 milliards d'euros).

A noter encore, la chute à la Bourse de Stockholm de NCC (-7,1%) et de Assa Abloy (-5,82%) après des résultats trimestriels moins bons que prévu, contribuant au recul du secteur de la construction, le plus marqué en Europe (-0,28%).

Les marchés se montrent prudents avant la décision de politique monétaire de la BCE, jeudi. Les investisseurs estiment toutefois qu'une annonce d'une réduction de son programme de rachats d'actifs, actuellement de 60 milliards d'euros par mois, n'interviendra pas avant le mois de septembre.

Aux changes, à 24 heures de la réunion de la BCE, l'euro se tasse légèrement face au dollar qui se reprend face à un panier de devises de référence au lendemain de sa chute après de nouvelles craintes sur les capacités de Donald Trump à faire adopter ses réformes fiscales et budgétaires.

Les cours de pétrole progressent modérément. Le Brent cote au-dessus de la barre des 49 dollars le baril et le brut léger américain autour de 46,58 dollars.

Laetitia Volga, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below