14 juillet 2017 / 11:37 / dans 5 mois

Les Bourses européennes évoluent peu, tournées vers les USA

(Reuters) - Les Bourses européennes évoluent sans grand changement vendredi à la mi-séance, tournées vers les Etats-Unis où sont attendus les résultats de plusieurs banques et une série de statistiques dont les chiffres de l‘inflation.

Les Bourses européennes évoluent sans grand changement vendredi à la mi-séance. À Paris, le CAC 40 gagne 0,14 vers 10h20 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,04% et à Londres, le FTSE recule de 0,21%. /Photo d'archives/REUTERS/Pawel Kopczynski

À Paris, le CAC 40 gagne 0,14% à 5.242,62 points vers 10h20 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,04% et à Londres, le FTSE recule de 0,21%. L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 grappille 0,01%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,06 % et le Stoxx 600, 0,04%

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en légère hausse.

Les indices sectoriels du Stoxx 600 évoluent dans une fourchette réduite.

Plus forte hausse des indices sectoriels, les ressources de base progresse de 0,63%, devant la chimie (+0,47%) et l‘énergie (+0,4%).

La construction(-0,3%) et les valeurs de l‘alimentation (-0,28%)ferment la marche.

Aux valeurs, ArcelorMittal progresse de 1,66%, deuxième plus forte hausse du CAC 40, tandis que Rio Tinto avance de 0,54% à Londres.

AstraZeneca perd 1,4%, avec le départ possible de son PDG, Pascal Soriot, annoncé par la presse mais pas confirmé officiellement.

Le groupe de construction suédois Skanska recule de 5,7% à la Bourse de Stockholm après avoir lancé un avertissement sur son résultat d‘exploitation au deuxième trimestre dont la publication est prévue le 20 juillet.

Les investisseurs attendent les résultats de trois grandes banques américaines en avant-Bourse: JPMorgan Chase, Citigroup et Wells Fargo qui ouvrent la saison des publications du deuxième trimestre aux Etats-Unis.

Dans leur ligne de mire également, la publication des nombreux indicateurs américains, dont l‘inflation au mois de juin, à 12h30 GMT.

Sur le marché obligataire, les rendements européens à long terme sont repartis à la baisse alors que la Banque centrale européenne (BCE) pourrait annoncer en septembre un resserrement de sa politique ultra-accommodante, d‘après une enquête Reuters réalisé auprès d‘économistes.

Le rendement du Bund allemand à 10 ans, la référence en Europe, a ouvert à 0,533% avant de s‘orienter à la baisse.

Sur le marché des changes, le dollar est quasiment inchangé face un panier de devises de référence. L‘euro prend une légère avance sur le billet vert et cote à 1,1414 dollar.

Sur le marché pétrolier, le Brent et le brut léger américain regagnent du terrain portés par la vigueur de la demande chinoise et par la baisse des stocks aux Etats-Unis.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below