13 juillet 2017 / 17:25 / il y a un mois

Uber et Yandex fusionnent leurs activités en Russie et autour

Uber et Yandex, considéré comme le "Google russe", vont fusionner leurs activités d'auto-partage en Russie et Yandex occupera une position dominante dans le nouvel ensemble qui sera également présent dans cinq pays voisins. Un an après son retrait de Chine, Uber semble avec cet accord revoir de nouveau à la baisse ses ambitions mondiales, puisqu'il ne détiendra que 36,3% du nouvel ensemble. /Photo d'archives/Shannon Stapleton

FRANCFORT/MOSCOU (Reuters) - Uber et Yandex, considéré comme le "Google russe", vont fusionner leurs activités d'auto-partage en Russie et Yandex occupera une position dominante dans le nouvel ensemble qui sera également présent dans cinq pays voisins.

Un an après son retrait de Chine, Uber semble avec cet accord revoir de nouveau à la baisse ses ambitions mondiales, puisqu'il ne détiendra que 36,3% du nouvel ensemble.

Le géant américain des services de véhicules de transport avec chauffeur (VTC), qui a subi un certain nombre de revers judiciaires, est en outre fragilisé depuis des mois par des accusations selon lesquelles il aurait laissé prospérer une culture d'entreprise favorisant le sexisme et les discriminations, ce qui a abouti en juin au départ de son cofondateur et directeur général, Travis Kalanick.

A la Bourse de Moscou, l'action Yandex, premier groupe internet de Russie, a bondi de près de 20%, les investisseurs pariant sur le fait que cette alliance pourrait accélérer la rentabilité de l'activité d'auto-partage de la société.

Signe d'une accélération de la consolidation du secteur, les groupes de taxis russes Fasten et Rutaxi ont également fusionné récemment.

"Avec cet accord, Yandex élimine un concurrent solide, ce qui permettra d'améliorer sa rentabilité et sa monétisation sur le long terme", a déclaré Sergueï Libine, analyste chez Raiffeisen Bank à Moscou. "C'est une bonne affaire".

Uber, basé à San Francisco, a accepté d'investir 225 millions de dollars (13,5 milliards de roubles ou 197 millions d'euros) dans la coentreprise et Yandex mettra au pot 100 millions de dollars. La coentreprise sera détenue à 59,3% par le groupe russe et à 4,1% par les salariés.

Dans une communiqué commun, Yandex et Uber ont déclaré qu'ils uniraient leurs forces en Russie, en Arménie, en Azerbaïdjan, en Biélorussie, en Géorgie et au Kazakhstan pour desservir au total 127 villes, dans le cadre d'une opération qui devrait être finalisée au quatrième trimestre.

Tigran Khoudaverdian, l'actuel patron de Yandex.Taxi, deviendra le directeur général du nouvel ensemble. Yandex aura quatre sièges au conseil d'administration et Uber trois, ont précisé les deux groupes.

Eric Auchard et Anastasia Teterevleva,; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below