12 juillet 2017 / 20:47 / il y a 5 mois

Wall Street finit sur un record, rassurée par Yellen

(Reuters) - Wall Street a fini en hausse mercredi, avec à la clé de nouveaux records pour le Dow Jones, rassurée par les propos de la présidente de la Réserve fédérale pour qui les taux d‘intérêt n‘auront pas à être relevés encore beaucoup pour atteindre un niveau neutre.

Wall Street a fini en hausse, avec à la clé de nouveaux record pour le Dow Jones, rassurée par les propos de la présidente de la Réserve fédérale pour qui les taux d'intérêt n'auront pas à être relevés encore beaucoup pour atteindre un niveau neutre. L'indice Dow Jones a gagné 123,07 points, soit 0,57%, à 21.532,14, nouvelle clôture record. /Photo d'archives/REUTERS/Peter Morgan

L‘indice Dow Jones a gagné 123,07 points, soit 0,57%, à 21.532,14, nouvelle clôture record, après être monté en séance jusqu‘à un pic de 21.580,79 qui améliore de 18 points son précédent plus haut du 3 juillet.

Le S&P-500, plus large, a pris 17,72 points ou 0,73% à 2.443,25 points et le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, s‘est adjugé 67,87 points (1,10%) à 6.261,17.

Lors de son audition semestrielle au Congrès, Janet Yellen a expliqué que l‘économie américaine était suffisamment robuste pour absorber de nouvelles hausses de taux graduelles et une lente réduction du bilan de la banque centrale.

Elle a ajouté que l‘économie américaine continuait de créer des emplois tout en croissant lentement à la faveur d‘une consommation des ménages régulière et d‘une hausse récente de l‘investissement des entreprises.

La présidente de la Fed a en outre attribué la récente faiblesse de l‘inflation à des facteurs temporaires et a réaffirmé la détermination de la banque centrale à atteindre son objectif d‘un taux d‘inflation de 2%.

“Certains craignaient un discours un peu plus dur. Elle a dit exactement ce que le marché attendait et cela explique que tout le monde soit content”, résume Chris Zaccarelli, directeur des investissements chez Cornerstone Financial Partners à Charlotte (Caroline du Nord).

Publié peu après, le Livre beige de la Fed, document préparatoire à sa réunion monétaire des 25 et 26 juillet, a également brossé le tableau d‘une économie en croissance modérée.

Avec les déclarations de Yellen, la probabilité d‘une hausse de taux à la réunion de décembre de la Fed a reculé à 53% contre 60% avant son intervention, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

LES BANQUES À LA TRAÎNE

Les 11 grands indices sectoriels S&P ont fini en hausse, avec en tête les technologies de l‘information (+1,31%) et l‘immobilier (+1,30%), ce dernier réalisant sa meilleure performance en quatre mois.

En queue de peloton, les financières, sensibles aux taux d‘intérêt, n‘ont pris qu‘un modeste 0,11%.

JPMorgan Chase, en repli de 0,35%, a accusé la seule baisse parmi les 30 composantes du Dow, au sein duquel le chimiste DuPont est arrivé en tête avec un gain de 2,75%.

Le secteur du transport aérien a été recherché après le relèvement par American Airlines de sa prévision de revenu unitaire au deuxième trimestre. Le titre de la première compagnie aérienne américaine a gagné 4,24%, entraînant United Airlines Holdings (+4,69%) ou encore Delta Air Lines, en hausse de 2,21% avant ses résultats trimestriels publiés jeudi.

L‘indice sectoriel du transport aérien a gagné 2,3%.

Sur le Nasdaq, Amazon.com a progressé de 1,25% après avoir annoncé que sa journée de promotion “Prime Day”, mardi, avait permis de battre tous ses records de ventes.

Paypal, dont le système de paiement virtuel est désormais disponible sur les boutiques en ligne d‘Apple, a grimpé de 3,27% à 56,55 dollars, après un record à 57,45.

Twitter a pris 3,27% après l‘annonce de la nomination d‘un nouveau directeur financier.

Sur l‘ensemble des marchés, quelque 6,1 milliards de titres ont été échangés à comparer à une moyenne de 6,9 milliards sur les 20 dernières séances, selon les données de Thomson Reuters.

Les investisseurs attendent vendredi les résultats trimestriels des grandes banques JPMorgan Chase, Wells Fargo et Citigroup, qui donneront le véritable coup d‘envoi de la saison des résultats du deuxième trimestre.

Les propos de Janet Yellen sur les taux ont fait reculer le rendement de l‘emprunt du Trésor à 10 ans, référence du marché obligataire américain, à un plus bas de deux semaines de 2,302%, avant qu‘il ne remonte à 2,3195% en fin de séance.

Le dollar a eu une réaction initiale négative face à l‘euro mais a ensuite rebondi à la faveur de la baisse des taux longs dans la zone euro, avec le rendement du Bund allemand tombé à 0,511%. L‘euro/dollar se traitait à 1,1415 en fin de séance, en repli de 0,44%.

L‘or de son côté a encore grignoté 0,2% et les cours du pétrole ont pris autour de 1%.

Les Bourses européennes avaient elles aussi salué le ton modéré de la présidente de la Fed, l‘indice Stoxx 600 s‘octroyant 1,52% - sa plus forte hausse depuis le 24 avril, lendemain du premier tour de l‘élection présidentielle française.

avec Sweta Singh et Tanya Agrawal à Bangalore, et Sinead Carew à New York; Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below