12 juillet 2017 / 15:27 / dans 2 mois

Une entreprise américaine veut envoyer des robots sur la Lune

Une entreprise américaine envisage d'envoyer un robot sur la Lune pour y effectuer une série de missions commerciales près de 45 ans après le dernier passage de l'homme. Moon Express entend convoyer des équipements scientifiques et autres cargaisons pour le compte d'au moins trois clients payants. /Photo d'archives/REUTERS/Henry Romero

CAP CANAVERAL, Etats-Unis (Reuters) - Une entreprise américaine envisage d‘envoyer un robot sur la Lune pour y effectuer une série de missions commerciales près de 45 ans après le dernier passage de l‘homme, ont annoncé mercredi ses dirigeants.

Basée à Cap Canaveral, en Floride, Moon Express est spécialisée dans la conception de vaisseaux spatiaux à faible coûts susceptibles d‘être assemblés comme des jouets de construction, a expliqué son directeur général et fondateur, Bob Richards, lors d‘un entretien.

La première version de ce vaisseau doit décoller de Nouvelle-Zélande, d‘ici la fin de l‘année grâce à Electron, un lanceur développé par Rocket Lab Electron.

Moon Express, qui pense pouvoir achever son premier vaisseau en septembre, espère ainsi décrocher une prime de 20 millions de dollars (17,53 millions d‘euros) promise par Google, même si Bob Richards assure que ce n‘est pas son principal objectif.

Sa société est déjà parvenue à lever 45 millions de dollars auprès d‘investisseurs pour mener à bien la construction de son vaisseau spatial. “Le prix Google Lunar X (...) serait la cerise sur le gâteau”, explique-t-il.

Google a promis de verser 20 millions de dollars à la première équipe issue du secteur privé qui se montrerait capable d‘envoyer un vaisseau sur la Lune, d‘y parcourir au moins 500 mètres et d‘envoyer des photos et des vidéos vers la Terre avant le 31 décembre.

Des primes supplémentaires sont prévues, par exemple si l‘appareil parcourt une distance de 5 kilomètres ou qu‘il se pose près d‘un site où une mission Apollo l‘aurait précédé.

Moon Express entend convoyer des équipements scientifiques et autres cargaisons pour le compte d‘au moins trois clients payants, notamment pour Celestis, une entreprise qui propose des missions du souvenir pour envoyer des dépouilles incinérées dans l‘espace.

Le groupe espère construire une base permanente sur la Lune afin d‘y mener des recherches, notamment destinées à trouver de l‘eau et d‘autres matériaux. D‘ici 2020, Moon Express veut être capable de ramener des échantillons vers la Terre.

Irene Klotz; Nicolas Delame pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below