12 juillet 2017 / 06:36 / dans 2 mois

Valeo va céder ses actionneurs passifs pour racheter FTE

Valeo a annoncé mercredi son intention de céder ses actionneurs hydrauliques passifs à l'italien Raicam en réponse aux objections de la Commission européenne sur son projet de rachat de l'allemand FTE. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - Valeo a annoncé mercredi son intention de céder ses actionneurs hydrauliques passifs à l‘italien Raicam en réponse aux objections de la Commission européenne sur son projet de rachat de l‘allemand FTE.

L‘équipementier automobile français avait annoncé en juin 2016 un accord pour racheter FTE auprès de Bain Capital PE pour une valeur d‘entreprise de 819,3 millions d‘euros.

Mais Valeo avait retiré sa première notification en novembre dernier face aux réserves exprimées par Bruxelles sur l‘opération.

“Dans le cadre du projet d‘acquisition de FTE par Valeo, la Commission européenne a exprimé des doutes au regard de la réglementation des concentrations liés au marché des actionneurs hydrauliques passifs”, a expliqué Valeo dans un communiqué. “Valeo envisage donc de céder ses activités dans le domaine des actionneurs hydrauliques passifs afin d‘être autorisée par la Commission européenne à acquérir FTE.”

Il a mené dans ce but des discussions avec le spécialiste italien des embrayages et freins Raicam qui ont abouti à un “projet solide” appelé à être soumis aux syndicats et à l‘exécutif européen.

En cas de feu vert de Bruxelles au rachat de FTE, la cession pourrait être finalisée au quatrième trimestre 2017.

L‘activité cédée a réalisé 76 millions d‘euros de chiffre d‘affaires en 2016 et emploie environ 400 personnes dans trois usines en Italie, Turquie et Chine.

Les actionneurs passifs équipent les transmissions automobiles basiques tandis que les actionneurs actifs, conjugués à un système d‘assistance électronique, sont utilisés pour les transmissions plus sophistiquées.

L‘acquisition de FTE doit permettre à Valeo d‘étendre son offre sur ce marché stratégique à forte croissance, tiré par l‘essor des boîtes de vitesse à double embrayage et des transmissions automatiques pour les véhicules hybrides.

Gilles Guillaume, édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below