11 juillet 2017 / 12:50 / dans 5 mois

Le bénéfice de PepsiCo dépasse les attentes mais la marge recule

(Reuters) - PepsiCo a publié mardi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, soutenu par une hausse du prix de ses sodas et en-cas en Amérique du Nord, ainsi que la vente d‘une participation minoritaire dans l‘embouteilleur britannique Britvic, mais le repli de la marge brute pèse sur le titre à Wall Street.

PepsiCo a publié mardi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, soutenu par une hausse du prix de ses sodas et en-cas en Amérique du Nord, ainsi que la vente d'une participation minoritaire dans l'embouteilleur britannique Britvic. /Photo d'archives/REUTERS/Jim Young

L‘action PepsiCo recule de 0,70% à 14h35 GMT à la Bourse de New York, sous-performant l‘indice Dow Jones en légère hausse de 0,12% et le Standard & Poor’s 500 quasiment stable au même moment.

La marge brute du groupe américain a diminué de 50 points de base sur le trimestre clos le 17 juin, après une hausse de 115 points de base au deuxième trimestre 2016. PepsiCo avait annoncé en avril s‘attendre à une poursuite de la pression sur les marges au deuxième trimestre en raison de la hausse du prix des matières premières.

Le chiffre d‘affaires de sa division de boissons en Amérique du Nord, la plus importante du groupe, a progressé de 2% à 5,24 milliards de dollars (4,59 milliards d‘euros) au deuxième trimestre. En volume, les ventes sont restées inchangées, mais les prix ont augmenté de 1%.

PepsiCo, comme son concurrent Coca-Cola, privilégie désormais les marges sur les volumes dans les marchés développés pour faire face à la baisse de la demande de boissons gazeuses.

Les revenus tirés de l‘activité Frito-Lay en Amérique du Nord ont progressé de 3% à la faveur d‘une hausse des prix nets de 3% et des volumes de 1%.

“Je pense que vu l‘état actuel du marché, quand on peut jouer sur les prix, il faut le faire” a dit le PDG de PepsiCo lors d‘une conférence téléphonique, ajoutant que le groupe s‘emploie à monter encore en gamme dans son portefeuille d‘en-cas.

PepsiCo, comme d‘autres groupes agroalimentaires, a massivement investi pour développer des produits “premium” censés répondre aux nouvelles attentes des consommateurs prêts à payer davantage pour des produits moins caloriques, moins sucrés et moins salés.

Le trimestre a été assez bon compte tenu des défis auxquels sont confrontés de nombreux groupes de grande consommation, en particulier les producteurs de boissons gazeuses, alors que la consommation de boissons gazeuses continue de reculer, a déclaré à Reuters Jack Russo, analyste chez Edward Jones.

PepsiCo a également noté que le trimestre avait profité de la cession de sa participation de 4,5% dans l‘embouteilleur britannique Britvic, annoncée en mai pour un montant non divulgué.

Le groupe a relevé sa prévision de bénéfice ajusté pour 2017 à 5,13 dollars par action, contre 5,09 dollars, en raison d‘un impact moins défavorable des effets de changes.

Le bénéfice net part du groupe de PepsiCo a progressé de 5% à 2,11 milliards de dollars, soit 1,46 dollar par action, contre 2,01 milliards de dollars, ou 1,38 dollar par action, un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 1,44 dollar, dépassant la prévision moyenne de 1,40 dollar des analystes, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d‘affaires total a augmenté pour sa part de 2,1% à 15,71 milliards de dollars, alors que le consensus était de 15,60 milliards de dollars.

Sruthi Ramakrishnan à Bangalore, Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below