11 juillet 2017 / 07:55 / dans 4 mois

Les Bourses européennes en hausse, la prudence reste de mise

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse mardi dans la matinée, dans un marché attentiste avant l‘audition semestrielle de la présidente de la Réserve fédérale (Fed), Janet Yellen, devant le Congrès américain et le coup d‘envoi de la saison de publication des résultats trimestriels.

Les principales Bourses européennes évoluent en hausse mardi dans la matinée. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,27% vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax progresse de 0,63% tandis qu'à Londres, le FTSE est pratiquement inchangé (-0,03%). /Photo d'archives/REUTERS/Stephen Hird

À Paris, l‘indice CAC 40 gagne 0,27% à 5.179,38 points vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax progresse de 0,63% tandis qu‘à Londres, le FTSE est pratiquement inchangé (-0,03%).

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,35%, le FTSEurofirst 300 s‘adjuge 0,15% et le Stoxx 600 prend 0,18%.

Les places boursières mondiales ont entamé la semaine sur une note haussière mais prudente, avant plusieurs grands rendez-vous du côté des banques centrales. Les investisseurs attendent en particulier les discours de la présidente de la Fed, Janet Yellen, prévus mercredi et jeudi, devant les commissions des services financiers de la Chambre des représentants et du Sénat pour obtenir plus de précisions sur le rythme du resserrement monétaire opéré par la banque centrale américaine.

Sur le marché des changes, l‘indice dollar, qui mesure l‘évolution du billet vert face à un panier de devises de référence, gagne 0,1%. La devise américaine a aussi touché un plus haut de près de quatre mois face au yen.

Mercredi, la Banque du Canada tiendra par ailleurs sa réunion de politique monétaire au cours de laquelle elle pourrait décider de relever ses taux, ce qui constituerait une première en près de sept ans. Une telle décision pourrait donner le coup d‘envoi d‘un resserrement monétaire plus vaste, notamment en Europe.

Les cambistes seront ainsi attentifs mardi aux interventions de Ben Broadbent, vice-gouverneur de la Banque d‘Angleterre (à 11h00 GMT), et de Andy Haldane, le chef économiste de la BoE (à 10h00 GMT), susceptibles de faire réagir la livre sterling.

Fin juin, Andy Haldane avait évoqué à plusieurs reprises une éventuelle hausse des taux de la BoE cette année pour contenir l‘inflation, ce qui avait poussé la devise britannique au-delà du seuil de 1,30 dollar.

COUP D‘ENVOI DE LA SAISON DES RÉSULTATS

Aux valeurs en Europe, Randstad et Adecco chutent respectivement de 1,81% et 1,5%, parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600, après la dégradation du conseil de Deutsche Bank à “vendre”.

A l‘inverse, le britannique Pearson bondit de 2,24% après avoir annoncé la cession de 22% du capital de Penguin Random House à son partenaire allemand Bertelsmann pour environ un milliard de dollars (878 millions d‘euros) afin de renforcer son bilan et de redistribuer des liquidités à ses actionnaires.

A Paris, STMicroelectronics (+1,79%) affiche une des plus fortes progressions du SBF 120 grâce au relèvement du conseil de JPMorgan à “surpondérer” contre “neutre”.

Le secteur automobile se distingue, à l‘instar de Peugeot (+0,97%) et Renault (+0,63%), après l‘annonce d‘un rebond du marché automobile chinois en juin.

L‘indice Stoxx 600 du compartiment gagne 1,04%, plus forte hausse sectorielle en Europe avec les ressources de base (+1,19%).

En Asie, la Bourse de Tokyo a clôturé mardi sur un gain de 0,57%, le renchérissement du dollar face au yen soutenant les valeurs exportatrices de la cote.

A Wall Street, les indices actions ont terminé lundi soir sur une note stable ou en légère hausse, soutenus par l‘espoir de bons résultats du deuxième trimestre dans le secteur technologique.

Le coup d‘envoi des publications du deuxième trimestre sera donné mardi par Pepsico et Yum!Brands, avant une série de résultats de banques attendus vendredi avec JPMorgan Chase, Wells Fargo et Citigroup. Au total, les résultats des sociétés du S&P-500 sont attendus en hausse de 7,9% au deuxième trimestre par rapport à la même période de 2016.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut évoluent en hausse, portés par la perspective d‘une demande soutenue dans les prochaines semaines, même si les craintes d‘une surabondance de l‘offre à plus long terme persistent.

Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below