11 juillet 2017 / 06:55 / il y a un mois

La baisse des ventes dans l'alimentation pèse sur le titre M&S

Marks & Spencer a enregistré au deuxième trimestre 2017, le premier de son exercice décalé, une nouvelle baisse de ses ventes dans l'habillement mais le recul a été légèrement moins prononcé que prévu et les ventes à plein tarif ont continué de progresser. /Photo d'archives/Suzanne Plunkett

LONDRES (Reuters) - Marks & Spencer a enregistré au deuxième trimestre 2017, le premier de son exercice décalé, une baisse inattendue de ses ventes alimentaires mais a estimé être toujours sur la voie du redressement grâce à la progression de ses ventes de vêtements à plein tarif.

Vers 11h15 GMT, le titre du distributeur britannique perd 4,69% à 323,1 pence à la Bourse de Londres, signant la deuxième plus forte baisse du Footsie, qui recule de 0,85% au même moment.

Le directeur général, Steve Rowe, a estimé que sa stratégie consistant à limiter les promotions sur les vêtements, à baisser les prix sur les collections d'entrée de gamme et à améliorer la qualité du service avait porté ses fruits.

Les ventes à plein tarif de vêtements et d'accessoires de maison - un indicateur primordial de la rentabilité - ont augmenté de 7% sur les 13 semaines au 1er juillet.

Dans leur totalité et à périmètre constant, ces ventes ressortent en baisse de 1,2% sur la même période, un repli légèrement inférieur aux attentes des analystes qui anticipaient en moyenne une baisse de 1,3% après une contraction de 5,9% au trimestre précédent.

"L'activité au premier trimestre a été conforme à nos attentes et nous respectons la trajectoire de mise en oeuvre du plan que nous avons annoncé l'année dernière", a déclaré Steve Rowe à la presse.

Les ventes de nourriture se sont pour leur part repliées de 0,1% à périmètre constant alors que les analystes prédisaient en moyenne une hausse de 0,6%.

"L'inquiétude est maintenant liée à l'activité alimentaire, qui sous-performe le secteur pour un deuxième trimestre consécutif", a commenté Kate Calvert, analyste chez Investec, qui a une recommandation à "vendre" sur le titre.

Le consommateur britannique a un comportement volatil, il achète pour consommer sur l'instant et se montre prudent dans ses dépenses, a-t-elle souligné.

Marks & Spencer a annoncé en novembre vouloir mettre l'accent sur l'alimentation au détriment de l'habillement et des articles pour la maison.

En dépit de la baisse des ventes de produits alimentaires, Steve Rowe a assuré que le groupe gagnait des parts sur ce marché.

Le groupe a maintenu ses prévisions de résultats pour l'exercice 2017-2018.

Bertrand Boucey et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below