11 juillet 2017 / 06:34 / il y a 3 mois

Pearson cède 22% de Penguin Random House, le marché doute

LONDRES (Reuters) - L‘éditeur britannique Pearson a annoncé mardi la vente de 22% du capital de Penguin Random House à son partenaire allemand Bertelsmann pour environ 1 milliard de dollars (878 millions d‘euros) afin de renforcer son bilan et de redistribuer des liquidités à ses actionnaires.

L'éditeur britannique Pearson a annoncé mardi la vente de 22% du capital de Penguin Random House à son partenaire allemand Bertelsmann pour environ 1 milliard de dollars (878 millions d'euros) afin de renforcer son bilan et de redistribuer des liquidités à ses actionnaires. /Photo d'archives/REUTERS/Fabrizio Bensch

Après avoir gagné plus de 2% en début de matinée à la Bourse de Londres, le titre s‘est retourné à la baisse. Vers 10h30 GMT, il perdait 5,94% à 649,5 pence, signant la plus forte baisse du Footsie et de l‘indice des valeurs européennes Stoxx 600, qui cèdaient respectivement 0,76% et 0,27% au même moment.

Le titre pâtit de la crainte des investisseurs d‘un dividende inférieur aux attentes. L‘éditeur a laissé entendre qu‘il devrait s‘établir aux alentours de 15 pence, alors que les investisseurs le prévoyaient vers les 27 pence. Le courtier Liberum juge également que les problèmes fondamentaux du groupe ne sont pas résolus.

Engagé dans une restructuration à la suite de plusieurs avertissements sur résultats relatifs à ses activités dans les manuels pédagogiques, Pearson a déclaré que cette cession lui permettrait de reverser 300 millions de livres (340 millions d‘euros) à ses actionnaires via un programme de rachats d‘actions.

Penguin Random House est une coentreprise avec Bertelsmann et cette opération le valorise environ 3,55 milliards de dollars.

Cet accord permettra aux deux groupes de recapitaliser Penguin Random House pour ramener la dette nette à deux fois l‘Ebitda, en leur permettant de dégager un dividende.

L‘éditeur, qui a confirmé ses objectifs 2017, a précisé que sa participation dans Penguin Random House tomberait à 25%. Il sera soumis à une période de blocage de 18 mois à partir de la finalisation de l‘accord, au cours de laquelle il ne pourra pas la réduire.

“L‘association de Penguin et de Random House s‘est avérée un grand succès en matière d‘édition et a permis d‘importantes économies de coûts”, a déclaré le directeur général, John Fallon.

“L‘accord annoncé aujourd‘hui permet à Pearson de dégager un montant élevé de valeur que nous avons contribué à créer tout en continuant de faire partie de ce qui est le plus groupe mondial d‘édition.”

Pearson a dit vouloir maintenant verser un dividende “durable et progressif”, confortablement couvert par les bénéfices de l‘accord.

En février dernier, Pearson avait annoncé son intention de réduire ses coûts et avait dit envisager la cession de certaines de ses activités après avoir enregistré en 2016 une perte avant impôts de 2,56 milliards de livres (3,03 milliards d‘euros) et un creusement de sa dette.

Kate Holton; Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below