4 juillet 2017 / 10:04 / il y a un mois

Stada: Bain et Cinven peut-être prêts à faire une nouvelle offre

Les fonds d'investissement Bain Capital et Cinven pourraient demander aux autorités de régulation l'autorisation de faire une nouvelle offre sur Stada après l'échec de leur première proposition de 5,3 milliards d'euros, a annoncé mardi le fabricant allemand de médicaments génériques. /Photo d'archives/Alex Domanski

FRANCFORT (Reuters) - Les fonds d'investissement Bain Capital et Cinven pourraient demander aux autorités de régulation l'autorisation de faire une nouvelle offre sur Stada après l'échec de leur première proposition de 5,3 milliards d'euros, a annoncé mardi le fabricant allemand de médicaments génériques.

Ces déclarations font, vers 09h30 GMT, grimper le titre Stada de 2,42% à 64,01, qui affiche ainsi la plus forte hausse de l'indice MDAX des valeurs moyennes allemandes et l'une des plus fortes hausses de l'indice Stoxx 600.

Stada, qui avait choisi l'offfre de Bain et Cinven début avril, est en hausse de plus de 30% depuis le début de l'année, après +31,7% en 2016 et +47,9% en 2015.

La valeur est également portée par le fait que Kepler Cheuvreux, estimant désormais "très probable" une nouvelle offre de Bain et de Cinven, a relevé sa recommandation d'alléger à conserver.

Le conseil de surveillance de Stada a par ailleurs annoncé la démission du président du directoire du groupe, Matthias Wiedenfels et son remplacement, avec effet immédiat, par Engelbert Coster Tjeen Willink.

Bernhard Düttmann a pour sa part été nommé directeur financier par le conseil, ce dernier voulant, selon une source, une équipe susceptible de ne pas s'opposer à une reprise par Bain et Cinven.

S'ils veulent soumettre une nouvelle proposition de rachat, les deux fonds devront obtenir le feu vert à la fois de la Bafin, l'autorité des marchés financiers allemands, et de Stada parce que, normalement, un candidat au rachat doit attendre au moins un an avant de faire une nouvelle offre.

"Stada étudie actuellement la possibilité pour l'entreprise de donner son consentement à l'exemption de la période d'exclusion", précise le groupe pharmaceutique dans un communiqué.

Le Financial Times a rapporté lundi soir que Cinven et Bain pourraient annoncer une nouvelle offre d'ici 48 heures.

Les deux fonds proposeraient un prix inchangé de 66 euros par action Stada mais ramèneraient le taux d'acceptation à 65%, voire moins, a écrit le quotidien.

La précédente offre de Bain et de Cinven n'avait en effet pas séduit suffisamment d'actionnaires de Stada. Des investisseurs représentant seulement 65,52% du capital du laboratoire allemand avaient accepté d'apporter leurs titres à cette offre alors que le seuil requis était de 67,5%.

Des sources proches du dossier ont la semaine dernière que Bain et Cinven discutaient avec des investisseurs, essentiellement des fonds spéculatifs, de l'éventualité d'une nouvelle offre sur Stada.

Alexander Huebner et Maria Sheahan, Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below