4 juillet 2017 / 04:54 / dans 5 mois

Quatrième mois de suite de contraction du marché auto américain

DETROIT (Reuters) - Le marché automobile américain s‘est contracté en juin pour le quatrième mois de suite et ce malgré des rabais importants et des conditions de prêt plus avantageuses, un nouveau repli qui semble confirmer que l‘année 2017 ne parviendra pas à égaler le record de 2016.

Le marché automobile américain s'est contracté en juin pour le quatrième mois de suite et ce malgré des rabais importants et des conditions de prêt plus avantageuses, un nouveau repli qui semble confirmer que l'année 2017 ne parviendra pas à égaler le record de 2016. /Photo d'archives/REUTERS/Rebecca Cook

Ces chiffres de vente n‘ont cependant pas affecté les performances boursières des “Big Three” de Detroit, bien au contraire puisque les titres General Motors, Ford Motor et Fiat Chrysler Automobiles (FCA), ont terminé sur des gains respectifs de 1,83%, 3,31% et 4,13%.

Ceci s‘explique surtout par le fait que les ventes de voitures neuves aux particuliers sont restées stables, le recul général étant surtout le fait d‘un net repli des livraisons aux loueurs et autres gestionnaires de grandes flottes de véhicules.

En outre, General Motors, numéro un de l‘automobile aux Etats-Unis, s‘est dit convaincu que le secteur dans son ensemble devrait bien terminer l‘année 2017.

“Les ventes totales aux Etats-Unis connaissent une évolution plus modérée en raison d‘un recul des ventes pour la location mais les fondamentaux économiques américains restent clairement positifs”, a dit Mustafa Mohatarem, économiste en chef chez GM.

“Dans les conditions actuelles, nous anticipons que les ventes de voitures aux particuliers aux Etats-Unis resteront soutenues dans un avenir prévisible.”

Selon les données du cabinet Autodata, les ventes de voitures neuves en rythme annualisé sont revenues à 16,51 millions d‘unités en juin, un creux depuis février 2015, alors que les les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé 16,6 millions.

Le secteur automobile américain s‘est préparé à un tassement du marché cette année après le record de 17,55 millions de véhicules vendus en 2016.

Selon le site de ventes Edmunds, la durée moyenne des prêts automobiles a atteint un record de 69,3 mois au mois de juin.

General Motors a vu ses ventes baisser de 5% par rapport à juin 2016, mais a dit que le secteur réaliserait de meilleures ventes au second semestre qu‘au premier.

Ford Motor a annoncé que ses ventes de juin avaient été affectées par une baisse des ventes de parcs aux agences de location, aux entreprises et à l‘administration, en recul de 13,9%, tandis que les ventes aux particuliers ont été stables.

Fiat Chrysler Automobiles NV (FCA) a annoncé pour sa part une baisse de 7% de ses ventes en juin par rapport à la même période de l‘an dernier.

Le japonais Toyota Motor a dit que ses ventes avaient augmenté de 2,1% par rapport à juin 2016 et que celles de son modèle RAV4, un SUV léger, ont augmenté de 24,7%. Celles d‘un autre SUV, le 4Runner, ont augmenté de 16,6%.

Toutefois, les ventes de Lexus, la marque de luxe de Toyota, ont baissé de 5,4% par rapport à l‘an dernier.

Nissan Motor a annoncé pour sa part une augmentation de 2% de ses ventes aux Etats-Unis. Mais alors que ses ventes de camions, SUV et crossovers ont fait un bond en avant de 19,5%, celles de ses berlines ont diminué de 12,1%.

Ces dernières années, les Américains ont délaissé de plus en plus les petites voitures en faveur des plus grands modèles.

Honda Motor a annoncé une hausse de 0,8% en juin.

Juliette Rouillon et Benoît Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below