29 juin 2017 / 17:36 / il y a 5 mois

Technicolor abaisse sa prévision 2017, le prix des mémoires pèse

PARIS (Reuters) - Technicolor, spécialiste des technologies de l‘image et du son, a abaissé jeudi sa prévision de résultat d‘exploitation pour l‘exercice 2017 en raison de la hausse persistante du prix des puces mémoires qui affecte la rentabilité de ses activités de “Maison connectée”.

Frédéric Rose, DG de Technicolor. La société, spécialiste des technologies de l'image et du son, a abaissé jeudi sa prévision de résultat d'exploitation pour l'exercice 2017 en raison de la hausse persistante du prix des puces mémoires qui affecte la rentabilité de ses activités de "Maison connectée". /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Le groupe a annoncé que son objectif d‘Ebitda ajusté pour 2017 était attendu désormais entre 420 et 480 millions d‘euros, contre une fourchette de 460 à 520 millions précédemment.

Technicolor a précisé qu‘en dehors de l‘augmentation des prix des puces mémoires, la performance opérationnelle de ses différentes divisions était conforme à ses attentes.

Lors d‘une conférence téléphonique, il s‘est notamment dit confiant dans sa capacité à atteindre son objectif de flux de trésorerie disponible, qu‘il voit toujours supérieur à 150 millions d’euros à taux constants hors impacts d‘accords transactionnels conclus dans le cadre d‘un dossier de cartel dans les tubes cathodiques (évalués en avril à 81 millions d’euros environ).

Technicolor, qui s‘attendait à un reflux des prix des puces mémoires DRAM et Flash dans la seconde partie de l‘année, constate que cette hausse devrait au contraire se poursuivre dans les mois qui viennent.

Il indique notamment qu‘une hausse à deux chiffres est attendue pour les mémoires Flash, dont les nombreuses applications, notamment dans les smartphones, soutiennent la demande.

La rapidité des augmentations entrave la capacité de Technicolor à répercuter ces hausses de coûts sur ses prix et les renégociations de contrats s‘annoncent difficiles.

Pour le premier semestre 2017, le groupe évalue à environ 30 millions d‘euros l‘effet négatif de la hausse du prix des mémoires DRAM dans son segment “Maison connectée”, ce qui correspond à un impact de plus de 200 points de base sur la marge.

Pour le second semestre, le groupe joue la prudence et fait état d‘un impact potentiel d’environ 50 millions d’euros par rapport à 2016 si ses mesures correctrices, qu‘il n‘a pas détaillées, ne portent pas leurs fruits.

Technicolor devrait apporter des précisions à ce sujet lors de la présentation de ses résultats semestriels le 26 juillet.

En termes de chiffre d‘affaires, Technicolor table sur une croissance du chiffre d‘affaires en 2017 dans la “Maison connectée” à la faveur d‘une solide performance en Amérique du Nord et de lancements de nouveaux produits en Europe.

Technicolor avait confirmé en avril ses prévisions pour 2017. En février, en annonçant une perte nette de 26 millions d‘euros au titre de 2016, il avait abaissé ses objectifs à horizon 2020.

Dominique Rodriguez, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below