27 juin 2017 / 15:58 / il y a 5 mois

27,6 milliards d'euros investis grâce au plan Juncker en France

PARIS (Reuters) - Les activités approuvées en France dans le cadre du plan d‘investissement pour l‘Europe représentaient à la mi-juin un montant total de presque 27,6 milliards d’euros, a annoncé mardi la Commission européenne.

Les activités approuvées en France dans le cadre du plan d'investissement pour l'Europe, dit "plan Juncker", du nom du président de la Commission européenne, représentaient à la mi-juin un montant total de presque 27,6 milliards d’euros, a annoncé mardi la CE. /Photo prise le 22 juin 2017/REUTERS/François Lenoir

Adopté le 24 juin 2015 par le Parlement européen, le nouveau plan d’investissement européen, dit “plan Juncker”, du nom du président de la Commission, a pour objectif de stimuler l‘économie en mobilisant des investissements à hauteur d’au moins 315 milliards d’euros sur trois ans.

À la mi-juin 2017, les activités approuvées en France dans ce cadre représentaient un investissement total de presque 27,6 milliards d’euros, grâce à un financement direct du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), de 5,4 milliards d’euros, peut-on lire dans un communiqué.

Le plan d‘investissement prévoit la mise en place progressive d‘un marché unique numérique, d‘une union de l‘énergie et d‘une union des marchés des capitaux, afin d‘améliorer l‘environnement des entreprises et les conditions de financement.

En France, 45 projets d‘infrastructures stratégiques et d‘innovation ont déjà été sélectionnés et vont bénéficier d‘une participation financière totale de 4,4 milliards d’euros provenant du FEIS géré par la Banque européenne d‘investissements (BEI).

Le plan d‘investissements facilite aussi le financement des PME : sous l‘égide du FEIS, le Fonds européen d’investissement (FEI) a approuvé 25 accords avec des intermédiaires financiers afin de susciter plus de 6,9 milliards d’euros d’investissements, des prêts à des PME essentiellement, grâce au financement direct de 1,0 milliard d’euros du FEIS.

Quelque 72.000 petites entreprises ou start-ups pourront profiter de ce soutien financier.

Yves Clarisse, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below