23 juin 2017 / 09:16 / dans 6 mois

La croissance en zone euro ralentit dans le secteur privé mais reste soutenue

PARIS/LONDRES/FRANCFORT (Reuters) - La croissance de l‘activité en zone euro a ralenti plus nettement que prévu vers la fin du premier semestre en raison d‘un net coup de frein dans les services, montrent les premiers résultats de l‘enquête PMI de Markit publiée vendredi.

La croissance de l'activité en zone euro a ralenti plus nettement que prévu vers la fin du premier semestre. /Photo prise le 14 juin 2017/REUTERS/Francois Lenoir

Toutefois, face à une inflation relativement soutenue et à une croissance globale qui se maintient à un bon niveau, la pression en faveur d‘une normalisation de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) devrait rester forte.

La BCE a abandonné a toute référence à d‘éventuelles baisses de taux lors de sa dernière réunion du 8 juin.

L‘indice PMI composite - considéré comme un bon indicateur de la croissance globale - est ressorti à 55,7 ce mois-ci, contre 56,8 en avril et mai, ce qui était au plus haut depuis avril 2011.

Les économistes interrogés par Reuters l‘attendaient en moyenne à 56,6. L‘indice est nettement au-dessus de la barre de 50 à partir de laquelle il rend compte d‘une croissance.

“Pour le moment, cela ne m‘inquiète pas beaucoup”, a déclaré Chris Williamson, chef économiste d‘IHS Markit.

“Il se peut que nous ayons atteint un stade où la croissance a été forte pendant plusieurs mois et nous touchons peut-être quelques plafonds en termes d‘augmentation des capacités.”

Pour Chris Williamson, le PMI suggère que la croissance pourrait atteindre 0,7% au deuxième trimestre, un rythme plus rapide que les 0,5% attendus dans une récente enquête Reuters.

Le secteur des services n‘a pas performé aussi bien que prévu. L‘enquête Reuters prévoyait un PMI des services en hausse à 56,2 en juin, mais il a en fait été à 54,7 après 56,3 en mai.

L‘indice PMI manufacturier en revanche a atteint un pic de plus de six ans à 57,3 contre 57,0 en mai et un consensus qui l‘attendait à 56,8.

Un sous-indice mesurant la production a atteint 58,5 contre 58,3, son plus haut niveau depuis avril 2011.

Les nouvelles commandes ont augmenté et les stocks ont baissé à leur rythme le plus rapide en neuf mois.

Service économique

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below