20 juin 2017 / 08:05 / il y a 3 mois

Boeing relève de 4% sa prévision du marché sur 20 ans

Boeing a relevé mardi de 4% sa prévision du marché des avions commerciaux sur les 20 prochaines années mais en réduisant légèrement ses projections pour la croissance du trafic, signe d'une légère modération après le boom du trafic en Chine et dans d'autres parties d'Asie ces dernières années. /Photo prise le 19 juin 2017/REUTERS/Pascal Rossignol

(Reuters) - Boeing a relevé mardi de 4% sa prévision du marché des avions commerciaux sur les 20 prochaines années mais en réduisant légèrement ses projections pour la croissance du trafic, signe d‘une légère modération après le boom du trafic en Chine et dans d‘autres parties d‘Asie ces dernières années.

L‘avionneur américain prévoit 41.030 livraisons d‘avions de transport de passagers et de fret sur les deux prochaines décennies, à comparer à une prévision de 39.620 il y a un an.

Ce total représente des commandes de plus de 6.000 milliards de dollars (5.400 milliards d‘euros), a précisé Boeing à l‘occasion du salon du Bourget.

Le groupe américain voit également le marché des services liés à l‘aviation atteindre 8.500 milliards de dollars sur 20 ans.

Il anticipe notamment une croissance de 5% des livraisons de monocouloirs moyen-courriers, à 29.530 exemplaires, sur les 20 prochaines années. Dans cette catégorie figurent les 737 de Boeing et la famille A320 d‘Airbus, les appareils les plus vendus au monde.

Toutefois, la croissance en Chine commence à ralentir, même si elle reste supérieure à 6% par an. Boeing a ainsi ramené sa prévision de croissance moyenne du trafic mondial pour les 20 prochaines années à 4,7% contre 4,8% auparavant.

Airbus a également abaissé au début du mois la sienne à 4,4% par an sur 20 ans, contre une anticipation de 4,5% communiquée l‘an passé. L‘avionneur européen a dans le même temps relevé sa projection des livraisons d‘appareils à 34.899 avions pour la période 2017-2036, contre 33.070 prévus l‘an passé.

La prévision de Boeing est supérieure à celle d‘Airbus en raison notamment du mode de calcul, le premier prenant en compte des avions à partir de 90 sièges et le second à partir de 100 sièges.

L‘AVENIR DES TRÈS GROS PORTEURS?

En outre, le groupe américain a décidé de ne plus fournir séparément les prévisions pour les très gros porteurs quadriréacteurs comme l‘Airbus A380 et son propre 747-8. Il a déplacé pour la première fois ces deux appareils dans la catégorie des gros biréacteurs tels que le Boeing 777 et l‘A350.

Boeing soutient depuis longtemps que la catégorie des très gros porteurs n‘a pas d‘avenir car les compagnies aériennes préfèrent les biréacteurs moins coûteux. “En fait, pour être honnêtes, nous regardons la demande pour les très grands avions et nous avons du mal à croire qu‘Airbus puisse livrer le reste de ses A380 en carnet”, a déclaré Randy Tinseth, vice-président du marketing de Boeing, lors d‘un point presse.

Boeing s‘attend parallèlement à livrer seulement “une poignée” de son quadriréacteur 747-8.

Airbus à l‘inverse croit que la congestion des aéroports assure un avenir à son A380 à double pont et il prévoit que 5% des avions livrés au cours des deux prochaines décennies seront de très gros porteurs pour le transport de passagers ou du fret, malgré la révision en baisse de ses prévisions.

Malgré un ralentissement de la croissance dans certains de ses marchés les plus porteurs, Boeing a dit continuer à constater une demande “résiliente” et prévoit une croissance du trafic de 5% par an sur le long terme.

Avec Alwyn Scott à Seattle, Véronique Tison et Claude Chendjou pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below