16 juin 2017 / 17:39 / il y a 5 mois

Le fonds CIAM conteste en justice l'abandon de la marque SFR

LONDRES/PARIS (Reuters) - Le fonds spéculatif CIAM a déclaré vendredi avoir porté plainte à Paris au nom d‘actionnaires minoritaires de SFR Group concernant la manière dont Altice, la maison mère de l‘opérateur télécoms, a utilisé les actifs d‘entreprise de sa filiale.

Le fonds spéculatif CIAM a déclaré vendredi avoir porté plainte à Paris au nom d'actionnaires minoritaires de SFR Group concernant la manière dont Altice, la maison mère de l'opérateur télécoms, a utilisé les actifs d'entreprise de sa filiale. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

Le fonds activiste, qui est investi à moins de 1% dans SFR, reproche à la holding de Patrick Drahi la façon dont elle a traité une amende anti-trust de 80 millions d‘euros et les projets de déménager le siège et de rebaptiser la marque SFR.

“Nous voulons faire reconnaître par la justice qu‘il y a eu abus de biens sociaux au détriment des actionnaires minoritaires”, a déclaré à Reuters Anne-Sophie d‘Andlau, cofondatrice et directrice générale de CIAM.

Personne n‘a pu être joint au tribunal pour confirmer le dépôts de la plainte. Altice, qui détient 91% des titres SFR, s‘est refusé à tout commentaire.

“SFR Group a pris connaissance par voie de presse d‘une plainte contre X concernant le groupe qui aurait été déposée par le fonds activiste luxembourgeois CIAM”, a de son côté déclaré à Reuters un porte-parole de l‘opérateur.

“Les opérations qui seraient évoquées dans cette plainte ont été traitées en parfaite légalité, dans le respect des règles de gouvernance applicables.”

L’Autorité de la concurrence a infligé à Altice en 2016 une amende de 80 millions d’euros pour avoir pris le contrôle de SFR avant même d‘avoir obtenu le feu vert des autorités anti-trust à cette opération.

CIAM estime que le paiement de cette amende aurait du être réparti à parts égales entre SFR et sa maison mère et qu‘Altice n‘y a pas suffisamment contribué.

CIAM invoque aussi le projet de résiliation du bail du siège de SFR pour son déménagement dans des locaux parisiens où se trouvent déjà d‘autres activités du groupe, une opération qui, selon le fonds, verra son loyer annuel passer de 490 euros le mètre carré à 725 euros.

CIAM conteste en outre le projet, annoncé en mai, de débaptiser SFR et les autres actifs de la holding pour leur donner l‘appellation “inconnue” d‘Altice, ce qui impliquerait pour l‘opérateur de payer Altice pour l‘utilisation de cette marque commerciale unique.

Maiya Keidan et Mathieu Rosemain, Dominique Rodriguez pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below