16 juin 2017 / 12:59 / il y a 2 mois

Les nouveaux modèles doperont ventes et profits selon le patron de VW

Volkswagen anticipe une solide année 2018 pour sa marque VW grâce à une volée de nouveaux modèles. Une dizaine de nouveaux modèles lancés cette année, dont une Polo redessinée et la berline Arteon, stimuleront la demande et appuieront le redressement d'une marque en pleine restructuration, a déclaré vendredi à Reuters Herbert Diess (photo), patron de la marque VW. /Photo prise le 16 juin 2017/Stefanie Loos

BERLIN (Reuters) - Volkswagen anticipe une solide année 2018 pour sa marque VW grâce à une volée de nouveaux modèles.

Une dizaine de nouveaux modèles lancés cette année, dont une Polo redessinée et la berline Arteon, stimuleront la demande et appuieront le redressement d'une marque en pleine restructuration, a déclaré vendredi à Reuters Herbert Diess, patron de la marque VW.

"2018 sera une année forte pour VW", a-t-il dit, à l'occasion de la présentation de la Polo de nouvelle génération.

La marge opérationnelle de VW a été de 4,6% au premier trimestre contre 0,3% un an auparavant. Elle reste inférieure à celles des concurrents français PSA Peugeot Citroën et Renault mais elle se rapproche de l'objectif qui est de 6% d'ici 2025.

Diess a précisé que l'objectif de VW cette année était de répéter la performance du premier trimestre, au cours duquel la marque a dégagé un bénéfice d'exploitation de 869 millions d'euros contre 73 millions un an auparavant.

Le constructeur compte sur la nouvelle Polo pour relancer des ventes qui, en Europe, ont baissé de 0,2% sur la période janvier-mai, à 726.000 véhicules.

La nouvelle Polo sera commercialisée en principe en octobre avec un prix de départ de 12.975 euros.

Le consultant IHS pense que cette dernière l'emportera sans peine face à ses concurrentes que sont la nouvelle Ford Fiesta et la Clio de Renault modernisée.

Les ventes de Polo en Europe pourraient augmenter d'un quart à 368.158 unités d'ici 2025 contre 293.700 cette année, alors que celles de la Fiesta n'augmenteraient que de 2,7% à 328.846 unités, tandis que celles de la Clio chuteraient de 32% à 185.525 exemplaires, selon IHS.

Les immatriculation de Peugeot 208 pourraient elles augmenter de 20% à 277.067 unités, ajoute IHS.

Andreas Cremer et Jan Schwartz, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below