16 juin 2017 / 12:04 / dans 6 mois

Sanofi: Impact immédiat de la décision de la Cour suprême US

PARIS (Reuters) - La décision de la Cour suprême des Etats-Unis qui se traduira par une accélération de la commercialisation des médicaments “biosimilaires” aura un impact immédiat sur l‘industrie pharmaceutique, a déclaré vendredi à Reuters le directeur général de Sanofi, Olivier Brandicourt.

La décision de la Cour suprême des Etats-Unis qui se traduira par une accélération de la commercialisation des médicaments "biosimilaires" aura un impact financier immédiat sur l'industrie pharmaceutique, a déclaré vendredi à Reuters le directeur général de Sanofi, Olivier Brandicourt. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

La Cour suprême a annulé lundi à l‘unanimité une décision d‘un tribunal d‘instance inférieur exigeant que le groupe pharmaceutique suisse Novartis attende six mois après le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA) avant de commencer à vendre sa version biosimilaire du médicament Neupogen de son concurrent basé en Californie, Amgen.

Cette décision de la Cour suprême a d‘importantes implications pour l‘industrie car elle dicte le temps pendant lequel les grands fabricants de médicaments biologiques de marque peuvent bloquer la commercialisation des copies de leurs médicaments issus de la biotechnologie.

Un biosimilaire est un médicament qui contient une version d‘une substance active d‘un médicament biologique déjà autorisé.

“C‘était quelque chose auquel il fallait s‘attendre. Avoir des biosimilaires dans un modèle très semblable à celui que les génériques amènent ou ont amené pour les petites molécules (...) reste logique, cela fait partie du business model” a déclaré à Reuters Olivier Brandicourt. “(La décision) a un impact immédiat, c‘est sûr.”

“Nous avons le premier biosimilaire de Lantus sur le marché aux États-Unis et du coup certains payeurs ont pris la décision de nous retirer de leurs formulaires de remboursement et c‘est vrai qu‘on en souffre”, a-t-il souligné en marge du salon de l‘innovation Viva Technology, à Paris.

“D‘un point de vue commercial, on en souffre immédiatement mais ce que je dis aux investisseurs c‘est que d‘une certaine manière ce qui est en train de se passer est un peu équivalent au système de ‘générisation’ des petites molécules. Il ne faut donc pas trop s‘étonner que cela arrive.”

Olivier Brandicourt a également fait savoir que le groupe n‘avait pas eu suffisamment “de temps pour évaluer, dans le cadre de notre plan stratégique, les conséquences financières, s‘il devait y en avoir.”

Matthias Blamont, avec Jean-Michel Bélot, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below