14 juin 2017 / 11:54 / il y a 5 mois

L'offre de pétrole augmentera plus vite que la demande en 2018, selon l'AIE

LONDRES (Reuters) - L‘augmentation de la production de pétrole devrait dépasser l‘année prochaine celle attendue de la demande, qui se traduira pour la première fois par une consommation mondiale supérieure à 100 millions de barils par jour, a dit mercredi l‘Agence internationale de l‘énergie (AIE).

Le siège de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), à Vienne. L'augmentation de la production de pétrole devrait dépasser l'année prochaine celle attendue de la demande, qui se traduira pour la première fois par une consommation mondiale supérieure à 100 millions de barils par jour, a dit mercredi l'AIE. /Photo de 12 juin 2017/REUTERS/Heinz-Peter Bader

L‘AIE, qui coordonne les politiques énergétiques des pays de l‘OCDE, l‘Organisation pour la coopération et le développement économiques, a précisé que la production des pays non membres de l‘Opep progresserait en 2018 à un rythme deux fois supérieur à celui de cette année, au cours de laquelle les membres de l‘Opep et onze autres producteurs extérieurs au cartel ont volontairement réduit leur production.

“Concernant la production totale non-Opep, nous anticipons qu‘elle augmentera de 700.000 barils par jour (bpj) cette année, mais notre première projection pour 2018 est décevante pour ceux de ces producteurs qui cherchent à contenir l‘offre”, a dit l‘AIE.

“En 2018, nous nous attendons à ce que la production non-Opep augmente de 1,5 million de barils par jour, ce qui est légèrement supérieur à la croissance attendue de la demande mondiale.”

Les stocks de pétrole des pays membres de l‘OCDE ont augmenté de 18,6 millions de barils au mois d‘avril à 3.045 millions de barils, en raison d‘une hausse de la production des raffineries et des importations. Ils sont supérieurs de 292 millions de barils à leur moyenne sur cinq ans.

L‘AIE continue de s‘attendre à un déficit implicite d‘offre par rapport à la demande au deuxième trimestre de cette année.

Le ralentissement de la croissance de la demande en Chine et en Europe en particulier et l‘augmentation de l‘offre devraient toutefois réduire ce déficit à 500.000 bpj contre une précédente estimation de 700.000 bpj.

L‘Opep et onze pays extérieurs au cartel, dont la Russie, ont convenu de prolonger leur accord de réduction de leur production de 1,8 million de bpj jusqu‘en mars 2018 afin de réduire le niveau des stocks mondiaux.

“Sur la base de nos perspectives actuelles pour 2017 et 2018 et en prenant en compte le scénario dans lequel les pays de l‘Opep continuent de respecter leur accord sur la production, les stocks pourraient ne pas atteindre le niveau désiré jusqu‘à peu de temps avant l‘expiration de l‘accord en mars 2018”, a dit l‘AIE.

Amanda Cooper, Marc Joanny pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below