13 juin 2017 / 07:50 / il y a 2 mois

Les Bourses européennes en hausse, rebond des technos avant la Fed

Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mardi. À Paris, le CAC 40 progresse de 0,51% à 5.267,50 points à 07h40 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,54% et à Londres, le FTSE avance de 0,28%. /Photo d'archives/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mardi, aidées par le rebond des valeurs technologiques et alors que l'attention des investisseurs se tourne vers la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale.

À Paris, l'indice CAC 40 progresse de 0,51% à 5.267,50 points à 07h40 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,54% et à Londres, le FTSE avance de 0,28%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,5%, le FTSEurofirst 300 s'adjuge 0,51% et le Stoxx 600 gagne 0,52%.

Après la forte correction venue de Wall Street, le compartiment technologique européen rebondit, son indice Stoxx gagnant 1,08%. Lundi soir, les valeurs technologiques ont encore souffert à Wall Street mais moins fortement que lors de la journée de vendredi. Le Nasdaq a abandonné 0,52% et l'indice S&P des hautes technologies a perdu 0,8% sur la journée après une baisse de 2,7% vendredi. [.NFR]

Ainsi, STMicroelectronics, qui a chuté de 8,88% lundi, regagne 1,76% mardi matin.

En tête du Stoxx 600, le groupe britannique de services aux entreprises Capita s'envole de 13% après avoir déclaré s'attendre à une amélioration de sa rentabilité au second semestre.

A l'inverse, le groupe de divertissement Merlin, propriétaire du musée Madame Tussauds, chute de 3% après avoir évoqué une chute de la fréquentation touristique après les attaques terroristes à Londres et à Manchester.

A Paris, Essilor (+1,8%) et Publicis (+1,81%) s'affichent en tête du CAC 40, tous deux favorisés par des notes positives d'analystes. Morgan Stanley a relevé à 142 euros contre 113 euros son objectif de cours sur Essilor, les analystes de la banque se montrant confiants sur la fusion en cours avec l'italien Luxottica.

De son côté, UBS a entamé son suivi du titre Publicis avec une recommandation d'achat et un objectif de cours de 80,50 euros. La banque suisse estime que le groupe publicitaire devrait connaître un rebond de sa croissance organique à partir du troisième trimestre.

En Asie, Tokyo a fini proche de l'équilibre et au-dessus de ses plus bas du jour. L'indice MSCI des marchés d'Asie et du Pacifique hors Japon progresse de 0,55% et Séoul a gagné 0,71%.

En Europe, la matinée sera animée entre autres par les chiffres de l'inflation en Grande-Bretagne, à 08h30 GMT, et par l'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne à 09h00 GMT.

L'attention des investisseurs devrait ensuite se tourner vers les Etats-Unis, où le FOMC, le comité de politique monétaire de la Fed, va entamer une réunion de deux jours qui pourrait se solder par un nouveau relèvement d'un quart de point de l'objectif de taux des fonds fédéraux. Sa décision est attendue mercredi à 18h00 GMT, avant une conférence de presse de la présidente de l'institution, Janet Yellen.

Au-delà de la décision sur les taux, les marchés attendent de la banque centrale américaine d'éventuelles indications sur le calendrier de la réduction de son bilan, gonflé ces dernières années par ses achats massifs de bons du Trésor.

"Janet Yellen aura sans doute une question sur la stratégie de réduction du bilan déjà évoquée par plusieurs membres du FOMC", estime Axel Botte, stratège taux chez Natixis AM.

Les statistiques des prix à la production aux Etats-Unis, à 12h30 GMT, devraient aussi nourrir le débat sur la politique monétaire, compliqué par la faiblesse persistante de l'inflation de base.

Sur le marché des changes, le dollar est en légère hausse face à un panier de devises de référence et l'euro évolue autour du seuil de 1,12 dollar.

Sur le marché pétrolier, la remontée des cours se poursuit après les déclarations de responsables saoudiens sur la baisse de l'offre de brut mise à la disposition de certains clients du royaume et des Etats-Unis, une mesure concrète de soutien aux prix.

Le Brent se traite autour de 48,50 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) à près de 46,30 dollars.

Blandine Hénault et Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below