5 juin 2017 / 08:38 / il y a 2 mois

La croissance des services en France accélère de nouveau en mai

L'activité dans les services a accéléré à nouveau en mai en France après sa légère décélération du mois précédent, et le secteur enregistre son onzième mois consécutif de croissance, selon la version définitive des indices Markit publiés lundi. /Photo d'archives/Susana Vera

PARIS (Reuters) - L'activité dans les services a accéléré à nouveau en mai en France après sa légère décélération du mois précédent, et le secteur enregistre son onzième mois consécutif de croissance, selon la version définitive des indices Markit publiés lundi.

L'indice des services s'est établi à 57,2 le mois dernier, en hausse par rapport à sa valeur de 56,7 d'avril, mais en retrait par rapport à la première estimation de 58,0 publiée le 23 mai.

Après s'être légèrement tassé en avril, il se rapproche donc à nouveau du pic de près de six ans atteint en mars, et se maintient pour le onzième mois consécutif au-dessus du seuil de 50 qui distingue croissance et contraction de l'activité.

L'indice composite, qui associe des éléments de l'indice des services et de celui du secteur manufacturier - dont l'activité est restée soutenue en mai malgré un léger ralentissement - a quant à lui atteint 56,9 le mois dernier, après 56,6 en avril.

Il s'inscrit lui aussi légèrement en deçà de son estimation "flash" de 57,6, ce qui ne l'empêche pas d'atteindre son plus haut niveau depuis mai 2011.

La croissance de l'activité en mai dans les services a été entretenue par la poursuite de la progression des nouveaux contrats, dont le volume connaît une expansion continue depuis mars 2016.

Avec la hausse de la demande, les prestataires de services ont augmenté leurs effectifs pour le cinquième mois consécutif et le taux de créations de postes a atteint son plus haut niveau depuis août 2011.

Les chefs d'entreprise du secteur interrogés par le cabinet d'études restent par ailleurs très optimistes sur leurs perspectives d'activité à un an, leur niveau de confiance atteignant son plus haut niveau depuis avril 2011.

Dans ce contexte, "les créations de postes devraient se poursuivre dans les mois à venir", une tendance qui "laisse espérer une nouvelle amélioration du marché de l'emploi en France", observe Alex Gill, économiste à IHS Markit.

Myriam Rivet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below