1 juin 2017 / 16:26 / il y a 6 mois

L'Europe débute juin dans le vert, Banco Popular freine Madrid

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont commencé jeudi le mois de juin sur une note positive dans le sillage d‘indicateurs économiques encourageants, la Bourse de Madrid se contentant elle de finir à l‘équilibre après un plongeon pour Banco Popular.

À Paris, l'indice CAC 40 a gagné 35,04 points (0,66%). À Francfort, le Dax a avancé de 0,4% et à Londres, le FTSE a pris 0,32%. /Photo prise le 1er juin 2017/REUTERS/Staff/Remote

À Paris, l‘indice CAC 40 a gagné 35,04 points (0,66%) à 5.318,67 points. À Francfort, le Dax a avancé de 0,4% et à Londres, le FTSE a pris 0,32%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro a progressé de 0,35%, le FTSEurofirst 300 de 0,41% et le Stoxx 600 de 0,43%.

L‘indice de la Bourse de Madrid a terminé inchangé, la faute en grande partie à Banco Popular, qui a perdu près de 18% après des déclarations d‘un responsable européen à Reuters affirmant que l‘un des organismes européens de supervision du secteur bancaire avait évoqué le risque de faillite de la sixième banque espagnole si elle ne trouvait pas de repreneur.

A Paris, presque tout le CAC 40 a fini dans le vert, avec en tête Airbus (+2,96%), Nokia, (+2,79%), et Renault (+2,07%).

Le secteur automobile (+1,57%) s‘est distingué, porté par le bond des ventes de voitures sur le marché français en mai.

Le compartiment des médias (+0,9%) a été stimulé par l‘avancée du secteur des satellites, animé par des spéculations sur un mouvement de consolidation après l‘abandon du projet de fusion entre Intelsat et OneWeb.

La tendance a été soutenue par l‘annonce que le secteur manufacturier de la zone euro avait connu en mai la plus vive croissance de son activité en plus de six ans, selon les résultats définitifs de l‘enquête IHS Markit auprès des directeurs d‘achats (PMI).

Les cours du pétrole, qui avaient touché mercredi des creux de trois semaines, sont repartis à la hausse après la publication des statistiques de l‘Energy Information Administration (EIA) qui montrent que les stocks américains de pétrole brut ont enregistré la semaine dernière leur plus forte baisse depuis décembre dernier.

Le baril de brut léger américain prend 1,3% autour de 49 dollars et le brent de mer du Nord gagne 1% à 51,30 dollars.

Sur le marché des changes, la livre sterling reste pénalisée par les doutes sur l‘issue des élections législatives de jeudi prochain, après qu‘un sondage a suggéré que le Parti conservateur pourrait perdre sa majorité absolue à la Chambre des communes.

La devise britannique cède 0,1% face au dollar et recule de 0,3% face à l‘euro. De son côté, le dollar avance de 0,2% face à un panier de devises de référence dont l‘euro, qui cède un peu de terrain, autour de 1,1218 dollar.

A l‘heure de la clôture en Europe, les indices de Wall Street évoluent en hausse modérée après l‘annonce d‘un chiffre de créations d‘emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis le mois dernier nettement supérieur aux attentes. La statistique sur les stocks de brut porte également les indices.

Patrick Vignal, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below