26 mai 2017 / 17:23 / dans 5 mois

Vanguard espère une croissance à deux chiffres en Europe

ZURICH/LONDRES (Reuters) - L‘américain Vanguard, numéro deux mondial de la gestion d‘actifs derrière son compatriote BlackRock, espère que la nouvelle réglementation européenne destinée à rendre plus transparent la politique de coûts des fonds, lui permettra d‘afficher une croissance à deux chiffres sur le continent.

Sean Hagerty, patron de Vanguard Europe, a déclaré à Reuters que les fonds qu‘il gère pour des clients en Europe, représentant quelque 142 milliards de dollars (127 milliards d‘euros), devraient se développer fortement. Le groupe, basé en Pennsylvanie gère environ 4.200 milliards de dollars pour le compte d‘investisseurs à travers le monde.

“Le taux de croissance en Europe s‘est situé quelque part autour de 30%. J‘ignore si nous pouvons le maintenir parce qu‘il est réalisé sur une petite base mais je dirais qu‘il continuera à être assez robuste. Je dirais qu‘il sera à deux chiffres”, a-t-il dit.

Le secteur européen de la gestion d‘actifs pesait 22.800 milliards d‘euros fin 2016, selon les chiffres de l‘Association européenne pour la gestion de fonds et d‘actifs. Il s‘agit du deuxième marché mondial, qui gère 31% des actifs dans le monde.

Vanguard veut développer sa clientèle institutionnelle en Europe continentale, notamment en Suisse et en Allemagne, a précisé Hagerty.

Le gérant se concentrera notamment sur sa gamme de produits. Vanguard Europe gère 22 fonds indiciels négociables en Bourse. Ce chiffre pourrait doubler au cours des cinq prochaines années, a indiqué Hagerty.

Vanguard avait souffert du fait qu‘il se refusait à rémunérer les conseillers financiers qui leur amenaient des clients, une pratique courante chez les gérants de fonds. Mais les changements de réglementation en Europe font peu à peu disparaître cette pratique.

La Directive II sur les marchés d’instruments financiers (MiFID II), qui devrait entrer en vigueur en janvier 2018 limite ces “rétrocessions” et exige davantage de transparence sur les redevances et frais facturés par un fonds aux investisseurs.

“MiFID II a un effet et je pense que le marché évolue vers un modèle plus transparent”, a dit Hagerty.

Un quart des actifs de Vanguard sont des fonds activement gérés et les trois quarts restants sont des fonds indiciels, qui sont de plus en plus demandés. Six des 10 fonds européens les plus vendus en avril étaient passifs, selon les données de Thomson Reuters Lipper.

“Les clients sont de plus en plus conscients qu‘ils paient plus que nécessaire pour les services de gestion d‘actifs”, a ajouté Hagerty.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below