23 mai 2017 / 14:13 / il y a 4 mois

RBS: Le procès encore reporté d'un jour pour négocier un accord

Un procès dans lequel Royal Bank of Scotland est accusée par des investisseurs d'avoir présenté une image trompeuse de son bilan avant le lancement d'une augmentation de capital en 2008 a encore été repoussé d'un jour, alors que les négociations en vue d'un accord à l'amiable se poursuivent à Londres. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

LONDRES (Reuters) - Un procès dans lequel Royal Bank of Scotland est accusée par des investisseurs d‘avoir présenté une image trompeuse de son bilan avant le lancement d‘une augmentation de capital en 2008 a encore été repoussé d‘un jour, alors que les négociations en vue d‘un accord à l‘amiable se poursuivent à Londres.

Le juge chargé de l‘affaire a annoncé mardi que le procès en civil, qui devait commencer lundi, était reporté à mercredi, tout en appelant les plaignants à se décider à un arrangement à l‘amiable ou bien à poursuivre la procédure en justice.

Les plaignants affirment que la banque avait donné une image trompeuse de sa santé financière avant le lancement d‘une augmentation de capital en 2008. Quelques mois après cet appel au marché, l‘Etat volait au secours d‘une banque au bord de la faillite en y injectant 45,8 milliards de livres et conserve à ce jour une participation de plus de 70% dans son capital.

L‘action RBS gagne 1,1% vers 13h50 GMT alors que l‘indice européen des banques progressé de 0,8% à ce stade.

Cette affaire, qui menaçait à un moment d‘être la plus importante et la plus coûteuse de l‘histoire juridique de la Grande-Bretagne, opposait au départ la banque britannique à cinq groupes de plaignants, dont quatre ont signé un accord amiable.

RBS a doublé son offre au dernier groupe d‘actionnaires, ont indiqué des sources à Reuters, afin de s‘épargner un pénible procès où serait examiné en détail les décisions prises par son ex-directeur général, Fred Goodwin, à l‘époque.

Certains au sein du groupe d‘actionnaires sont disposés à négocier mais quelques-un restent mener le procès à son terme afin de forcer Fred Goodwin et son équipe à justifier leurs actes dans cette affaire, ont précisé les sources.

Trevor Hemmings, un homme d‘affaires multimillionnaire cité auparavant par Reuters comme l‘un des principaux soutiens financiers des plaignants, préconise d‘accepter l‘offre d‘accord, ont dit deux sources au fait de la situation.

Kirstin Ridley et Lawrence White, Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below