22 mai 2017 / 06:31 / il y a 3 mois

Kengeter (D. Börse) veut en finir avec une enquête du parquet

Les avocats de Carsten Kengeter (photo), le président du directoire de Deutsche Börse, négocient la clôture sans suite d'une enquête sur délit d'initié présumé ouverte à son encontre, écrit lundi le quotidien financier Handelsblatt. /Photo prise le 1er mars 2017/Ralph Orlowski

FRANCFORT (Reuters) - Les avocats de Carsten Kengeter, le président du directoire de Deutsche Börse, négocient la clôture sans suite d'une enquête sur délit d'initié présumé ouverte à son encontre, écrit lundi le quotidien financier Handelsblatt.

L'opérateur boursier allemand verserait en contrepartie une amende pour avoir retardé l'annonce de son projet de fusion avec London Stock Exchange, ajoute le journal, qui cite de multiples sources anonymes.

Ni Deutsche Börse ni le parquet de Francfort n'étaient disponibles dans l'immédiat.

Kengeter avait dit en février que les accusations de délit d'initié à son encontre se révéleraient infondées car il n'avait pas choisi lui-même le moment de ses achats d'actions avant l'annonce de la fusion.

Cette dernière avait été bloquée le mois suivant par la Commission européenne au motif qu'elle aurait abouti à un "monopole de fait".

Kengeter a dit la semaine dernière que Deutsche Börse coopérait pleinement avec les enquêteurs et il s'est également dit persuadé que ces derniers démontreraient que les allégations afférentes étaient infondées.

Tom Sims, avec Hans Seidenstücker, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below