12 mai 2017 / 09:10 / il y a 7 mois

Allianz confirme ses objectifs 2017

FRANCFORT (Reuters) - Allianz a confirmé vendredi son objectif de bénéfice d‘exploitation en 2017 après avoir annoncé une hausse de la collecte de fonds dans son activité de gestion d‘actifs au premier trimestre.

Allianz a confirmé vendredi son objectif de bénéfice d'exploitation en 2017 après avoir annoncé une hausse de la collecte de fonds dans son activité de gestion d'actifs au premier trimestre. /Photo prise le 3 mai 2017/REUTERS/Michaela Rehle

Cette confirmation intervient alors que le secteur est confronté à un certain nombre de défis, notamment au renforcement de la réglementation, à la concurrence des fintechs et aux incertitudes liées à la sortie de la Grande-Bretagne de l‘Union européenne.

Le numéro un européen de l‘assurance a confirmé viser un bénéfice d‘exploitation annuel de 10,8 milliards d‘euros, plus ou moins 500 millions d‘euros.

“Allianz a bien commencé 2017, ce qui le met sur les rails pour réaliser son objectif de résultat d‘exploitation annuel”, a déclaré le directeur financier du groupe allemand Dieter Wemmer.

L‘activité de gestion d‘actifs, qui inclut sa filiale américaine de gestion de fonds Pimco, a été soutenue au premier trimestre par une collecte nette de 21 milliards d‘euros, générant une hausse de 3% des actifs sous gestion.

L‘activité asurance-dommages a été affectées par les orages et un changement de réglementation en Grande-Bretagne qui augmente les sommes versées en cas de blessures lors d‘accidents de voitures. Le bénéfice d‘exploitation de cette branche a reculé de 12,7% à 1,3 milliard d‘euros.

Wemmer a qualifié de “solide” le ratio de solvabilité, une mesure de la solidité financière d‘un assureur.

Le ratio, selon les nouvelles règles européennes de Solvency II, s‘établissait à 212% à la fin du premier trimestre 2017, contre 218% à la fin 2016, un résultat qui s‘inscrit dans la fourchette de l‘objectif d‘Allianz fixé entre 180 à 220%.

Le titre perdait 0,43% à 172,5 euros vers 8h15 GMT à la Bourse de Francfort, contre 0,13% pour le Dax.

Tom Sims, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below