12 mai 2017 / 08:54 / dans 7 mois

L'Europe ouvre en légère hausse, Vivendi et Havas grimpent

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert vendredi sans grand changement avec de fortes progressions à Paris pour Vivendi et Havas après l‘amorce de leur rapprochement.

Les principales Bourses européennes ont ouvert vendredi sans grand changement avec de fortes progressions à Paris pour Vivendi et Havas après l'amorce de leur rapprochement. À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,08% à 5.379,24 points vers 07h55 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,1% et à Londres, le FTSE progresse de 0,22%. /Photo d'archives/REUTERS/John Schults

La séance sera marquée par plusieurs statistiques dans la zone euro et aux Etats-Unis, en particulier sur la consommation américaine.

À Paris, l‘indice CAC 40 perd 0,08% à 5.379,24 points vers 07h55 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,1% et à Londres, le FTSE progresse de 0,22%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro est stable, le FTSEurofirst 300 prend 0,06% et le Stoxx 600 0,07%.

Vivendi gagne 5,9%, en tête du CAC 40, et Havas s‘envole de plus de 10%, la plus forte progression du SBF120.

Vincent Bolloré a enclenché jeudi la première étape du mariage entre les deux groupes dont il est le premier actionnaire avec l‘ambition de bâtir un géant des contenus et de la communication.

Vivendi a annoncé avoir fait une offre au groupe Bolloré (+1,95%) pour le rachat de sa participation de 59,69% dans le sixième groupe publicitaire mondial, concrétisant un projet évoqué à plusieurs reprises par l‘entrepreneur breton ces derniers mois.

Toujours à Paris, la plus forte baisse du CAC est pour ArcelorMittal qui cède 6,5% après avoir publié un chiffre d‘affaires au premier trimestre inférieur aux attentes des analystes.

Ailleurs en Europe, le groupe de luxe suisse Richemont recule de 4,8%, la deuxième plus forte baisse du Stoxx 600 derrière ArcelorMittal. Le numéro deux mondial du luxe a dit s‘attendre à ce que le contexte économique reste volatil après avoir publié une baisse plus importante que prévu de son bénéfice net annuel au titre de son exercice fiscal clos en mars.

En Asie, la Bourse de Tokyo a clôturé en baisse de 0,39%, pénalisée par des prises de profits après avoir atteint la veille un pic d‘un an et demi. Le Nikkei aligne sa quatrième semaine consécutive de hausse. L‘indice MSCI regroupant les valeurs d‘Asie et du Pacifique (hors Japon) évolue en baisse, de 0,25%.

Cette tendance baissière suit celle enregistrée à Wall Street où l‘indice S&P 500 a perdu 0,22% jeudi soir. La chute des grands magasins Macy’s et Kohl‘s, après l‘annonce d‘un recul des ventes plus fort que prévu, a réveillé les inquiétudes des investisseurs au sujet des chaînes de grands magasins et plus globalement de la consommation aux Etats-Unis.

En Chine, la Bourse de Shanghai a rebondi (+0,71%) mais n‘en a pas moins bouclé sa cinquième semaine consécutive de hausse sur des craintes d‘un ralentissement de la croissance chinois et des effets du renforcement de l‘arsenal réglementaire destiné à encadrer le crédit et à limiter la spéculation.

Les investisseurs surveilleront avec attention la publication, à 12h30 GMT, des chiffres des ventes au détail aux Etats-Unis pour le mois d‘avril. Les économistes interrogés par Reuters s‘attendent à une progression de 0,2%, après deux mois de baisse.

“Les ventes au détail devraient revenir en territoire positif en avril, ce qui devrait apaiser les craintes d‘un ralentissement général des dépenses de consommation”, indiquent les économistes de Société générale.

Les opérateurs suivront également l‘indicateur avancé du Michigan sur la confiance des ménages américains pour le mois de mai et l‘inflation aux Etats-Unis pour le mois d‘avril.

En zone euro, la première estimation du produit intérieur brut (PIB) allemand pour le premier trimestre a confirmé une accélération de l‘économie outre-Rhin. La croissance du PIB de l‘Allemagne est ressortie à 0,6%, soutenue par les investissements ainsi que par les dépenses publiques et des ménages.

Les opérateurs de marché attendent désormais les chiffres de la production industrielle en zone euro (09h00 GMT) pour le mois de mars. Publiés plus tôt dans la semaine, les chiffres de la production industrielle en Allemagne et en France sont ressortis supérieurs aux attentes.

Pour l‘heure, la séance est calme sur le marché des changes, le dollar étant stable face à une panier de devises de référence et à l‘euro.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut se stabilisent après leur forte progression la veille à New York. Les prix de l‘or noir profitent de la forte contraction des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis et de la perspective d‘une prolongation de l‘accord de réduction de production conclu entre l‘Opep et des pays extérieurs au cartel afin de désengorger le marché.

Par ailleurs, une réunion de deux jours des responsables financiers du Groupe des sept (G7) s‘ouvre vendredi en Italie. L‘Europe, le Japon et le Canada espèrent à cette occasion se faire une idée plus précise des politiques du président américain Donald Trump.

Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below