2 mai 2017 / 11:59 / il y a 7 mois

Les ventes des principaux médicaments de Pfizer déçoivent

(Reuters) - Pfizer, premier laboratoire pharmaceutique américain, a fait état mardi d‘un chiffre d‘affaires trimestriel inférieur au consensus en raison de ventes jugées décevantes pour ses principaux médicaments.

Pfizer, premier laboratoire pharmaceutique américain, a publié mardi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes grâce entre autres à la hausse des ventes de son traitement contre le cancer du sein Ibrance et de l'antalgique Lyrica. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Kelly

Son traitement contre le cancer du sein Ibrance, qui devrait faire face à la concurrence du Kisqali de Novartis, récemment homologué, a généré au premier trimestre des ventes de 679 millions de dollars (622,3 millions d‘euros), en hausse de 58,3% sur un an, mais ce chiffre est inférieur aux 682 millions de dollars prévus par le consensus, selon Barclays.

“Les produits clés sont bien en dessous des attentes, ce qui suscite des inquiétudes sur la capacité de Pfizer à se développer sans procéder à des fusions-acquisitions”, ont commenté les analystes de Goldman Sachs.

Les ventes du traitement contre l‘arthrite Xeljanz sont particulièrement faibles, relèvent les analystes, ajoutant que les ventes de l‘anticancéreux Xtandi et du vaccin Prevnar sont également inférieures aux attentes.

Selon Pfizer, le trimestre a compté trois jours de vente en moins, ce qui a amputé le chiffre d‘affaires d‘environ 300 millions de dollars, une explication qui a surpris certains observateurs à Wall Street.

“Pfizer évoque un déficit de jours de vente (...) Étant donné que plusieurs produits majeurs sont ressortis juste en dessous de nos estimations, nous sommes enclins à l‘accepter”, a déclaré dans une note Richard Wagner, analyste de Bernstein.

Pfizer a également souffert, aux Etats-Unis, de la fin de l‘exclusivité de l‘antidépresseur Pristiq.

Dans l‘ensemble, les ventes de la gamme de médicaments protégés par des brevets ont progressé sur le trimestre d‘environ 12% à 7,42 milliards de dollars, tandis que les ventes de génériques et de biosimilaires diminuaient de 10% à 5,36 milliards de dollars.

Le chiffre d‘affaires global a ainsi reculé de 1,7% à 12,78 milliards de dollars alors que le consensus le prévoyait à 13,09 milliards de dollars.

Pfizer, qui a finalisé en septembre dernier le rachat de Medivation pour 14 milliards de dollars, a réalisé sur le trimestre un bénéfice net de 3,12 milliards de dollars (2,86 milliards d‘euros), soit 51 cents par action, contre 3,04 milliards de dollars, ou 49 cents par action, un an plus tôt.

Les dépenses totales ont diminué de 6% pour s‘établir à 7,49 milliards de dollars.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 69 cents, au-dessus des 67 cents prévus en moyenne par les analystes selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Pfizer a confirmé ses prévisions pour 2017, à savoir un de bénéfice ajusté de 2,50 à 2,60 dollars par action et un chiffre d‘affaires de 52 à 54 milliards de dollars.

L‘action reculait de 0,8% à 33,50 dollars dans les transactions en avant-Bourse à Wall Street.

Divya Grover à Bangalore; Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below