28 avril 2017 / 10:46 / dans 7 mois

L'Etat britannique détient moins de 1% du capital de Lloyds

LONDRES (Reuters) - L‘Etat britannique a ramené sa participation dans Lloyds Banking Group sous 1%, ce qui devrait lui permettre de parvenir à un désengagement complet de la banque dans les prochains semaines.

L'Etat britannique a ramené sa participation dans Lloyds Banking Group sous 1%, ce qui devrait lui permettre de parvenir à un désengagement complet de la banque dans les prochains semaines. /Photo d'archives/REUTERS/Peter Nicholls

UK Financial Investments (UKFI), la structure qui gère la participation de l‘Etat dans cette banque sauvée de la faillite au cours de la crise financière de 2007-2009, a relancé en octobre sa procédure de désengagement après l‘avoir suspendue pendant quasiment un an en raison des turbulences sur les marchés financiers.

UKFI a annoncé vendredi avoir ramené sa participation à 0,89%.

Lloyds a été sauvée de la faillite avec 20,5 milliards de livres (24,24 milliards d‘euros) d‘argent public, ce qui a abouti à une prise de participation de l‘Etat à hauteur de 43% de son capital.

Au total, l‘Etat britannique a dépensé plus de 136,6 milliards de livres pour sauver les grandes banques du royaume durant la crise financière et il n‘est pour l‘instant parvenu à récupérer que la moitié de cette somme.

Huw Jones; Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below