27 avril 2017 / 12:35 / dans 6 mois

PSA veut "compacter" une trentaine de showrooms en Europe

PSA a annoncé jeudi son intention de "compacter" d'ici quelques années une trentaine de ses principaux points de vente dans les grandes villes européennes afin d'économiser sur les loyers et d'épouser les habitudes digitales de ses futurs clients. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - PSA a annoncé jeudi son intention de “compacter” d‘ici quelques années une trentaine de ses principaux points de vente dans les grandes villes européennes afin d‘économiser sur les loyers et d‘épouser les habitudes digitales de ses futurs clients.

PSA Retail, la filiale de distribution en propre du constructeur automobile, compte en tout 300 sites en Europe, dont 130 en France, et emploie 10.000 personnes. La division représente une petite partie du nombre total de points de vente du constructeur, mais la majorité de la présence de PSA dans les grands centre-ville.

“A un horizon de quatre-cinq ans, il faut qu‘on ait une trentaine de sites équipés en Europe”, a déclaré Xavier Duchemin, directeur de PSA Retail, lors de l‘inauguration de sa première “concession 2.0” à Paris, dans le 16e arrondissement.

Ce concept, qui sera d‘abord testé pendant six mois avant d‘être étendu, consiste à regrouper sur 500 mètres carré les trois marques du groupe, alors que la surface était jusqu‘ici dédiée à la seule marque Peugeot. Chacune dispose d‘un hall contigu où ne sont plus exposés que deux, voire un seul modèle de voiture, le reste de la gamme étant consultable sur des écrans tactiles.

Pour gagner de la place, les autres véhicules et l‘après-vente sont relégués sur 4.000 mètre carré situés en sous-sol. Afin de ne pas contrarier la stratégie de différenciation engagée depuis plusieurs années entre Peugeot, Citroën et DS, les trois espaces présentent des décors très tranchés: gris et bleu électrique pour la marque au lion, multicolore avec habillage bois pour la “Maison Citroën” dont le concept a déjà été présenté à part, brillants sur fond noir pour incarner le haut de gamme de DS.

Prié de dire si le concept ferait aussi de la place à Opel, Xavier Duchemin a refusé de faire un commentaire car le rachat par PSA de la filiale européenne de General Motors n‘est pas encore finalisé.

Après avoir compacté ses usines pour en optimiser la production, PSA veut maintenant adapter ses principaux showrooms urbains à une clientèle qui ne se déplace plus en moyenne que deux fois maximum en concession avant d‘acheter une voiture déjà pratiquement choisie sur internet, alors qu‘il fallait à l‘acheteur plus de cinq visites il y a dix ans pour se décider.

Après Paris, ce concept de distribution tri-marque resserré devrait apparaître en priorité à Londres, Berlin ou Madrid.

Xavier Duchemin a ajouté que l‘étape suivante, l‘e-commerce intégral pour l‘achat d‘une voiture, avec livraison à domicile, devrait débarquer en France “dans les tout prochains mois” sur le modèle de ce que propose actuellement la marque Peugeot au Royaume-Uni.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below