26 avril 2017 / 12:49 / dans 7 mois

P&G affecté par le ralentissement du marché et le dollar fort

(Reuters) - Procter & Gamble, le fabricant de la lessive Ariel et des rasoirs Gillette, a publié mercredi un bénéfice en baisse de 8,3% au troisième trimestre en raison d‘un ralentissement de la croissance du marché, des incertitudes géopolitiques et du renchérissement du dollar.

Procter & Gamble a publié mercredi un bénéfice en baisse de 8,3% au troisième trimestre en raison d'un ralentissement de la croissance du marché, des incertitudes géopolitiques et du renchérissement du dollar. /Photo d'archives/REUTERS/John Gress

Le bénéfice net part du groupe est ressorti à 2,52 milliards de dollars (2,31 milliards d‘euros), soit 0,93 dollar par action, contre 2,75 milliards de dollars, soit 0,97 dollar par action, un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le groupe basé à Cincinnati, dans l‘Ohio, a dégagé un BPA de 0,96 dollar, alors que le consensus des analystes était de 0,94 dollar par action, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le géant américain des produits de grande consommation, dont les marques emblématiques sont Tide, Pampers, Head-and-Shoulders et Vicks, a fait état d‘un chiffre d‘affaires en recul d‘environ 1% à 15,61 milliards de dollars, soit un treizième trimestre d‘affilée de repli. Les analystes tablaient sur 15,73 milliards de dollars.

Les ventes trimestrielles de P&G reculent depuis plus de trois ans en raison de la réduction de son portefeuille de marques.

Procter & Gamble a cédé des marques peu ou pas rentables ces dernières années pour se recentrer sur les plus lucratives, comme Tide ou Gillette, dans le but de relancer la croissance de ses ventes. Il a ainsi bouclé en octobre la cession de 41 marques, dont Clairol et Wella, à Coty pour 12,5 milliards de dollars.

La société, qui a commencé dans les bougies et les savons en 1837, a confirmé ses prévisions d‘une hausse autour de 5% du bénéfice ajusté par action pour l‘ensemble de l‘année et d‘une croissance organique de 2 à 3%.

L‘action P&G, qui a gagné 10,6% sur l‘année écoulée, recule de 0,7% dans les transactions en avant-Bourse à Wall Street.

P&G prévoit d‘économiser jusqu‘à 10 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années et d‘utiliser une partie de ces économies pour améliorer entre autres l‘emballage de ses produits et la recherche et le développement.

Richa Naidu à Bangalore; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below