26 avril 2017 / 05:58 / dans 7 mois

Credit Suisse annonce une augmentation de capital

ZURICH (Reuters) - Credit Suisse a annoncé mercredi prévoir une augmentation de capital d‘environ 4 milliards de francs suisses (3,7 milliards d‘euros), renonçant ainsi à l‘introduction en Bourse d‘une participation minoritaire dans ses activités bancaires helvétiques.

Credit Suisse a annoncé mercredi prévoir une augmentation de capital par un placement de titres pour environ 4 milliards de francs suisses. /Photo prise le 24 avril 2017/REUTERS/Arnd Wiegmann

La banque a déclaré que cette décision devrait apaiser les craintes portant sur ses fonds propres.

“C‘est l‘option qui - nos actionnaires ont clairement exprimé leur avis - a été considérée comme la meilleure”, a déclaré le directeur financier, David Mathers, à la presse.

Le groupe a également annoncé un bénéfice trimestriel en hausse mais s‘est montré prudent sur ses perspectives.

Cette annonce intervient après l‘augmentation de capital finalisée au début du mois par Deutsche Bank et devrait profiter au secteur bancaire européen, qui a le vent en poupe depuis l‘arrivée d‘Emmanuel Macron en tête du premier tour de l‘élection présidentielle française.

Mais si certaines incertitudes sont levées, d‘autres demeurent pour la banque qui a affiché des milliards de francs de pertes l‘année dernière.

Cette augmentation de capital par émission de droits de souscription suscite des réactions contrastées.

“Comment une banque aussi importante que Credit Suisse peut-elle être aussi volatile en termes de bénéfice et aussi imprécise sur ses besoins en capital ? Ils sont contraints à des ajustements trimestre par trimestre”, a commenté Chirantan Barua, analyste chez Bernstein.

“Cela pourrait ne pas être la dernière augmentation de capital”, estime-t-il.

D‘autres, comme Macquarie, se montrent plus optimistes, assurant que les investisseurs seront soulagés qu‘une décision ait finalement été prise.

Après avoir ouvert en baisse, le titre gagne 2,48% à 15,68 francs vers 09h30 GMT à la Bourse de Zurich, surperformant le sous-indice bancaire des valeurs européennes du Stoxx 600 qui recule de 0,45% au même moment.

LE BÉNÉFICE TRIMESTRIEL MEILLEUR QUE PRÉVU

Afin de renforcer son bilan, la deuxième banque suisse avait annoncé en 2015 envisager de coter entre 20 à 30% de ses activités suisses pour lever jusqu‘à 4 milliards de francs.

Le directeur général Tidjane Thiam avait néanmoins déclaré en février que le groupe examinait des alternatives à cette entrée en Bourse, initialement prévue au second semestre 2017.

“Cette augmentation de capital va nous permettre de continuer à investir avec des taux de retour sur investissement attractifs, de renforcer la résistance de notre bilan pour nos clients et les autres parties prenantes, et de pouvoir assurer les coûts liés à nos plans de restructuration”, a déclaré Thiam, qui a pris les rênes de la banque en 2015.

Avec cette augmentation, de capital, la banque s‘attend à porter son ratio de solvabilité CET 1 (common equity Tier 1) à 13,4%.

Reuters avait rapporté en mars que le groupe envisageait un placement privé de titres et qu‘il prendrait sa décision en avril.

L‘augmentation de capital sera soumise à l‘approbation des actionnaires lors d‘une assemblée générale extraordinaire convoquée pour le 18 mai prochain, a annoncé la banque à l‘occasion de la présentation de ses résultats trimestriels.

La banque a fait état par ailleurs d‘un bénéfice net de 596 millions de francs suisses au premier trimestre, un résultat supérieur au consensus établi par une enquête de Reuters auprès d‘analystes. Il s‘agit du résultat trimestriel le plus élevé depuis la restructuration lancée par Thiam.

Ces résultats interviennent alors que la banque est confrontée à une fronde d‘actionnaires contre les revenus de ses dirigeants malgré la proposition faite l‘établissement de réduire de 40% la rémunération variable de ces derniers.

La deuxième banque suisse derrière UBS a accusé une perte de 2,44 milliards de francs en 2016 après avoir perdu 2,94 milliards en 2015.

Patrick Vignal et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below