25 avril 2017 / 11:17 / il y a 4 mois

Essilor: Les acquisitions ont soutenu le 1e trimestre, objectifs confirmés

Essilor, numéro un mondial de l'optique ophtalmique, a fait état mardi d'un chiffre d'affaires porté au premier trimestre par des acquisitions qu'il entend poursuivre cette année, même si 2017 doit aussi marquer l'achèvement de la fusion avec Luxottica. /Photo d'archives/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - Essilor, numéro un mondial de l'optique ophtalmique, a fait état mardi d'un chiffre d'affaires porté au premier trimestre par des acquisitions qu'il entend poursuivre cette année, même si 2017 doit aussi marquer l'achèvement de la fusion avec Luxottica.

Le groupe, dont le rapprochement avec le géant italien de la monture sera soumis à l'assemblée générale des actionnaires du 11 mai pour une finalisation attendue d'ici la fin de l'année, a réalisé sur les trois premiers mois un chiffre d'affaires de 1,96 milliard d'euros, en ligne avec le consensus Inquiry Financial pour Thomson Reuters.

Les ventes ont augmenté de 10% en données publiées. L'effet de périmètre a contribué pour 4,6% et l'effet de change pour 3%.

"La croissance organique, limitée à 2,4%, montre que l'année commence timidement sachant que la guidance annuelle, qui est confirmée, prévoit une hausse de 3 à 5% de l'activité en organique", commente Tangi le Liboux, analyste marchés chez Aurel BGC. "Mais c'est surtout la fusion avec Luxottica qui intéressera les marchés cette année."

Vers 13h00, l'action gagnait 0,98% à 118,9 euros, surperformant l'indice CAC 40 (+0,36%).

Au cours d'une téléconférence, Essilor a indiqué qu'il entendait poursuivre ses acquisitions ciblées ("bolt on") et qu'il s'attendait à ce qu'elles aient une contribution solide sur les trimestres à venir.

Le groupe a confirmé ses objectifs 2017, à savoir une hausse de 6% à 8% de son chiffre d'affaires hors change (+7% au premier trimestre), une contribution de l'activité autour de 18,5% et un niveau de croissance et de rentabilité plus élevé au second semestre qu'au premier.

Gilles Guillaume, avec Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below