25 avril 2017 / 06:27 / dans 7 mois

Volvo a dépassé les attentes au premier trimestre

STOCKHOLM (Reuters) - Volvo a publié mardi un bénéfice d‘exploitation courant trimestriel nettement supérieur aux attentes grâce à l‘amélioration de sa rentabilité et à la vigueur de la demande.

Volvo a publié mardi un bénéfice d'exploitation courant trimestriel nettement supérieur aux attentes grâce à l'amélioration de sa rentabilité et à la vigueur de la demande. Le constructeur suédois de poids lourds a également revu à la hausse sa prévision de demande sur le marché chinois des équipements de construction mais il a laissé inchangée celle du marché des camions en Europe comme en Amérique du Nord. /Photo d'archives/REUTERS/Fabian Bimmer

Le constructeur suédois de poids lourds a également revu à la hausse sa prévision de demande sur le marché chinois des équipements de construction mais il a laissé inchangée celle du marché des camions en Europe comme en Amérique du Nord.

Le concurrent des marques de poids lourds de Daimler et de Volkswagen, commence à recueillir les fruits de sa politique de réduction des coûts, désormais achevée, qui visait à améliorer ses marges et la flexibilité au sein du groupe.

Sur les trois premiers mois de l‘année, Volvo a réalisé un bénéfice d‘exploitation ajusté de 7,03 milliards de couronnes (729 millions d‘euros) contre 4,46 milliards un an plus tôt sur la période correspondante, soit une hausse de 57,6%, alors que les analystes financiers tablaient en moyenne sur un résultat de 5,32 milliards de couronnes.

Le titre de la plus grande entreprise suédoise en termes de chiffre d‘affaires a gagné 26% depuis le début de l‘année, surperformant le principal indice de la Bourse de Stockholm, qui s‘est adjugé 6%.

Au premier trimestre, la marge d‘exploitation ajustée de Volvo a augmenté à 9,1% contre 6,2% un an plus tôt et 7% anticipé par le consensus. Toutes les activités ont vu leur bénéfice progresser.

Volvo, qui possède entre autres les marques Mack, Renault et UD Trucks a indiqué que ses prises de commandes de camions avaient augmenté de 11% sur un an au premier trimestre, à comparer aux 7% prévus par les analystes.

Après avoir atteint en 2016 leur plus haut niveau depuis la crise financière mondiale, les ventes européennes de camions ont ralenti depuis le début de l‘année, tandis que la demande en Amérique du Nord montrait quelques signes d‘amélioration.

“Après une correction sur le segment du transport longue distance en 2016, le marché nord-américain semble remonter. Nous constatons des signes positifs d‘un regain d‘activité sur les commandes”, a déclaré le directeur général, Martin Lundstedt, dans un communiqué.

Niklas Pollard et Johannes Hellstrom; Marc Angrand et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below