12 avril 2017 / 15:17 / il y a 7 mois

La start-up française Innersense lève des fonds pour son développement

TOULOUSE (Reuters) - La start-up Innersense, spécialiste des technologies de réalité augmentée et 3D pour le secteur de l’ameublement, vient de lever 600.000 euros pour son développement en France et à l’international, sur un marché qui représentait 8 milliards d’euros de chiffres d’affaires en 2016.

La start-up Innersense, spécialiste des technologies de réalité augmentée et 3D pour le secteur de l’ameublement, vient de lever 600.000 euros pour son développement en France et à l’international, sur un marché qui représentait 8 milliards d’euros de chiffres d’affaires en 2016. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

Créée en 2014 à Toulouse (Haute-Garonne), la société utilise la technologie de la réalité augmentée pour choisir son futur canapé, sa couleur et son emplacement dans son salon, via son smartphone ou sa tablette.

Innersense a crée son propre moteur 3D qu’elle vend aux professionnels de l’ameublement et aux distributeurs. Leroy Merlin, Monsieur meuble ou Sodezign font aujourd’hui partie de ses clients.

“Notre propre moteur 3D permet d’obtenir un rendu ultra-précis quant aux couleurs, aux proportions, aux matières et aux tissus du meuble modélisé”, explique Boris Maynadier, directeur marketing chez Innersense, qui reconstitue sur ordinateur chaque meuble de ses clients.

L’application s’installe depuis le site internet du magasin puis permet aux clients de visualiser son meuble dans son salon avant de l’acheter.

“Les proportions des meubles étant parfaitement exactes, il est possible de tourner autour du meuble modélisé comme s’il était installé dans la pièce et même de pousser le projet d’ameublement encore plus loin, en indiquant par exemple le nombre de pots de peinture qu’il faut si le consommateur veut repeindre son meuble”, poursuit-il.

Innersense compte aujourd’hui 20 salariés et affiche déjà dans son catalogue plus de 10.000 produits modélisés en 3D pour une vingtaine de clients.

Grâce à sa levée de fonds auprès de Bpifrance, Banque Populaire Occitane, et les réseaux de Business Angels Paris Business Angels, Finaqui, et Capitole Angels, la société projette cette année de se développer à l’international, notamment aux Etats-Unis et en Italie, qui compte beaucoup de fabricants de meubles.

La start-up vise un chiffre d’affaires de 700.000 euros en 2017.

Julie Rimbert, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below